Scymnos de Chio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Scymnos de Chio

Activités géographe, historien.
Naissance vers 200 av. J.-C.
Décès entre 200 et 100 av. J.-C.
Genres itinéraire géographique ou « archéologique » (Didier Marcotte).

Œuvres principales

  • La Périégèse ou Circuit de la terre

Scymnos de Chio (en grec ancien Σκύμνος ο Χίος / Skúmnos o Khíos) est un géographe grec du IIe siècle av. J.-C. Il est l'auteur d'une périégèse en prose (Περιήγησις) en 16 livres[1], aujourd'hui perdus sauf pour quelques fragments.

Le pseudo-Scymnos[modifier | modifier le code]

Il existe une description en vers du monde méditerranéen, daté de la fin du IIe siècle av. J.-C. et écrite pour le roi Nicomède II ou III de Bithynie, que l'on a cru un temps rédigée par Scymnos de Chio, d'où l'attribution à un pseudo-Scymnos anonyme utilisée depuis[2]. On a conservé de ce « Circuit de la terre » (ou Periodos) 747 vers trimètres iambiques et plus de trente fragments.

Cet itinéraire est considéré « comme témoignage sur les mouvements de colonisation grecque d’époque archaïque vers la Ligurie, la Thrace et le Pont-Euxin — au point de s’être imposé à la critique moderne comme source fondamentale à ce sujet —, mais présente aussi des anachronismes, mêle allusions mythiques et notations chronographiques et, de façon générale, subit l’influence de courants de pensée d’époque alexandrine[3]. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cité par Étienne de Byzance, le scholiaste d'Apollonius de Rhodes (IV, 284) et Apollon. (Hist. mirab., 15).
  2. Voir Marcotte 2000.
  3. Lafond 2002, p. 1070.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Éditions et traductions[modifier | modifier le code]

  • Les Géographes grecs. Tome I, Introduction générale. Pseudo-Scymnos, Circuit de la terre, éd. et trad. par Didier Marcotte, Paris, 2000 (CUF, 403) (ISBN 2-251-00487-4) (Compte-rendu par Yves Lafond, dans Revue historique, 624, 4/2002, p. 1070-1071).
Anciennes éditions
  • Anonyme (vulgairement Scymnus de Chio), dans Extrait des auteurs grecs concernant la géographie et l'histoire des Gaules, trad. par Edmond Cougny et Henri Lebègue, Paris, 1878 (en ligne).
  • Karl Müller, Geographi Graeci minores, tome 1, Paris, Didot,‎ 1861 (lire en ligne), p. LXXIV-IX, CXLI (introd.) et 196-237 (édition).
  • Fragments des poèmes géographiques de Scymnus de Chio et du faux Dicéarque, éd. par Antoine Jean Letronne, Paris, 1840, p. 66-69 (en ligne).

Sur les Scymnos[modifier | modifier le code]

  • Benedetto Bravo, La Chronique d'Apollodore et le Pseudo-Skymnos : érudition antiquaire et littérature géographique dans le seconde moitié du IIe siècle av. J.-C., Leuven, Paris, Walpole (Mass.), 2009 (Studia hellenistica, 46) (ISBN 978-90-429-2145-0).
  • Konstantin Boshnakov, Pseudo-Skymnos (Semos von Delos ?) : Τα αριστερα του Ποντου. Zeugnisse griechischer Schriftsteller über den westlichen Pontosraum, Stuttgart, 2004 (Palingenesia, 82) (ISBN 3-515-08393-6) (part. en ligne).
  • Aubrey Diller, The tradition of the minor Greek geographers, New York, Lancaster, Oxford, 1952 (Philological monographs, 14) ; Addenda ; repr. Amsterdam, 1986.
  • Fr. Gisinger, Skymnos, dans Realencyclopädie der classischen Altertumswissenschaft [Pauly-Wissowa], III, A,1, München, 1927, p. 664-672.
  • William Smith (dir.), Dictionary of Greek and Roman Biography and Mythology, 3, Little, Brown & Co., Boston, 1867, p. 761 (en ligne)