Scuderia Ambrosiana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Scuderia Ambrosiana
logo

Discipline Formule 1
Localisation Drapeau de l'Italie Milan (Italie)
Dirigeants et pilotes
Président Drapeau de l'Italie Giovanni Lurani
Pilotes Drapeau du Royaume-Uni David Hampshire
Drapeau du Royaume-Uni David Murray
Drapeau du Royaume-Uni Reg Parnell
Caractéristiques techniques
Châssis Maserati 4CLT/48, Ferrari 500
Moteurs Maserati 4CLT, Ferrari tipo 500
Pneumatiques Dunlop, Avon
Résultats
Début en CM F1 GP de Grande-Bretagne 1950
Dernier GP GP de Grande-Bretagne 1954
GP disputés 6 (5 départs)
Points marqués 0
Titres constructeurs 0
Titres pilotes 0
Victoires en Grands Prix 0
Podiums 0
Pole positions 0
Meilleurs tours en course 0

La Scuderia Ambrosiana est une écurie italienne de course automobile fondée en 1937 par l'ingénieur et pilote amateur Giovanni Lurani, Luigi Villoresi et Franco Cortese. Cette équipe participe aux Grands Prix de 1937 à 1939 et aux épreuves de championnat du monde de Formule 1 de 1950 à 1954, comptant cinq participations. Les voitures étaient peintes en bleu et noir, couleurs du club de football Inter Milan.

Historique[modifier | modifier le code]

L'écurie est créée en 1937 et est nommée en référence au saint patron de Milan, Saint Ambroise, dans le but de provoquer le destin et d'obtenir de meilleurs résultats. Les Flèches d'Argent (Mercedes et Auto Union), financées par le gouvernement allemand dominent alors les Grands Prix depuis 1934 et ne laissent que des miettes aux autres écuries découragées.

Né en 1905, Giovanni Lurani prend part à la seconde guerre italo-éthiopienne, puis, de retour à la vie civile, grâce à ses compétences d'ingénieur, fonde la Scuderia Ambrosiana. Lurani est également un pilote qui compte plusieurs participations aux Mille Miglia, dont une victoire de catégorie associé au britannique George Eyston en 1933 (deux autres victoires de catégorie suivront en 1948, puis en 1952)[1].

Luigi Villoresi, né en 1909, est le frère aîné d'Emilio Villoresi face à qui il a de nombreuses fois concouru au cours de sa carrière. Ce dernier décide en 1936 de rejoindre la Scuderia Ferrari qui engage les Alfa Romeo en compétition, laissant seul son frère. Luigi, qui pilote essentiellement des Maserati, rejoint Lurani dès 1937 et, avec Cortese, crée la Scuderia Ambrosiana. Villoresi remporte le Grand Prix d'Afrique du Sud 1939 avec l'Officine Alfieri Maserati à qui il reste fidèle au sortir de la Seconde Guerre mondiale. Il change d'écurie pour Ferrari devenu constructeur en 1949 mais, à la création du championnat du monde de Formule 1, ne revient pas vers celle qu'il a fondé treize ans plus tôt.

Franco Cortese, né à Turin en 1903, devient pilote en 1926. Expérimenté, Cortese débute sur Itala puis est engagé sur les Alfa Romeo de la Scuderia Ferrari et enfin sur des Bugatti. Franco Cortese, le troisième membre fondateur de la Scuderia Ambrosiana, est davantage connu pour ses résultats en courses de voiturettes après avoir remporté les Grands Prix de Rome en 1947 et de Naples en 1950 sur Ferrari.

Bien que fondée par trois pilotes italiens, dès que débute le championnat du monde de Formule 1, l'ensemble des effectifs de la Scuderia sont composés des britanniques Reg Parnell, David Hampshire et David Murray. À l'époque, seules les grandes écuries engageant les pilotes concourrant pour le titre, parviennent à engager leurs monoplaces pour l'ensemble de la saison. La Scuderia Ambrosiana ne pouvant prétendre au titre ne se présente qu'aux Grands Prix de Grande-Bretagne, de France et d'Italie, à Monza, près de Milan.

Hampshire et Murray sont les deux premiers à s'engager avec l'écurie milanaise en Formule 1, en Grande-Bretagne. Parnell commence sa saison avec Alfa Romeo puis se présente en France sous la bannière de la Scuderia Ambrosiana. Désireux de bien figurer sur le circuit de Silverstone, les pilotes de la Scuderia sont engagés sur des Maserati 4CLT/48. Qualifiés sur la cinquième ligne, Hampshire est seizième et Murray dix-huitième. Ce dernier, abandonne au quarante-quatrième tour trahi par son moteur tandis que son coéquipier termine à la neuvième place et à six tours du vainqueur Giuseppe Farina.

La Scuderia Ambrosiana envoie deux voitures à Reims en 1950, pour David Hampshire et Reg Parnell. Ni l'un ni l'autre n'établissent de tour chronométré aux qualifications et, de fait, sont aléatoirement placés sur la grille. Parnell est en douzième position tandis qu'Hampshire moins chanceux est dix-huitième et avant-dernier. Aucun des deux ne parvient à atteindre le dixième des soixante-quatre tours, le moteur d'Hampshire défaillant au cinquième tour, celui de Parnell au neuvième.

La dernière épreuve du championnat se dispute en Italie, sur le circuit de Monza, presque à domicile pour la petite écurie milanaise. La Scuderia Ambrosiana sélectionne David Murray pour qui c'est seulement le deuxième départ de la saison. Il se qualifie en vingt-quatrième position à plus de vingt-trois secondes du poleman Juan Manuel Fangio. La course se déroule mieux que les qualifications : si l'Anglais abandonne au cinquante-sixième tour à cause de sa boîte de vitesses, il est classé huitième.

La saison 1950 s'achève sur un constat difficile, aucun des pilotes n'a marqué de point, sauf Parnell en Grande-Bretagne mais avec Alfa Romeo. Le principal problème est la fiabilité des Maserati 4CLT/48. Avec elles, seul David Hampshire reçoit le drapeau à damiers. À la fin de la saison Giovanni Lurani se blesse et doit mettre un terme à sa carrière de pilote tandis que Luigi Villoresi et Franco Cortese quittent l'équipe pour la Scuderia Ferrari.

En 1951, puis en 1954, la Scuderia Ambrosiana revient tenter sa chance en Formule 1 sans plus de succès qu'en 1950.

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Résultats de la Scuderia Ambrosiana en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Châssis Moteur Pneus Pilotes Grands Prix disputés Points inscrits Classement
1950 Drapeau : Italie Scuderia Ambrosiana Maserati 4CLT/48 Maserati 4CLT 1,5 L l4 Dunlop Drapeau du Royaume-Uni David Hampshire
Drapeau du Royaume-Uni David Murray
Drapeau du Royaume-Uni Reg Parnell
3 0 -
1951 Drapeau : Italie Scuderia Ambrosiana Maserati 4CLT/48 Maserati 4CLT 1,5 L l4 Dunlop Drapeau du Royaume-Uni David Murray 2 (1 non-participation) 0 -
1954 Drapeau : Italie Scuderia Ambrosiana Ferrari 500 Ferrari tipo 500 2,0 L l4 Avon Drapeau du Royaume-Uni Reg Parnell 1 0 -


Tableau synthétique des résultats de la Scuderia Ambrosiana en Formule 1
Saison Écurie Châssis Moteur Pneumatiques Pilotes Courses Points inscrits Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9
1950 Scuderia Ambrosiana Maserati 4CLT/48 Maserati L4 Dunlop GBR MON 500 SUI BEL FRA ITA - -
David Hampshire 9e Abd
David Murray Abd Abd
Reg Parnell Abd
1951 Scuderia Ambrosiana Maserati 4CLT/48 Maserati L4 Dunlop SUI 500 BEL FRA GBR ALL ITA ESP - -
David Murray Abd Np
1954 Scuderia Ambrosiana Ferrari 500 Ferrari L4 Avon ARG 500 BEL FRA GBR ALL SUI ITA ESP - -
Reg Parnell Abd

Légende : ici

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Giovanni Lurani, Italy », sur Racing Sports Cars (consulté le 4 septembre 2011)