Screeching Weasel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Screeching Weasel

Pays d'origine États-Unis
Genre musical Punk rock, pop punk, hardcore punk
Années actives 1986–1989
1991–1994
1996–2001
2004
Labels Underdog Records, Roadkill,
Lookout! Records, Selfless Records,
Fat Wreck Chords,
Panic Button Records, Asian Man Records
Site officiel ScreechingWeasel.com
Composition du groupe
Anciens membres Ben Weasel
John Pierson
Vinnie Bovine
Steve Cheese
Warren Fish
Brian Vermin
Dan Vapid
Douglas Ward
Dave Naked
Scott "Gub" Conway
Dan Panic
Johhny Personality
Mike Dirnt
Mass Giorgini
Dan Lumley
Zac Damon
Phillip Hill

Screeching Weasel est un groupe de punk rock de Chicago, Illinois aux États-Unis, formé en 1986 par Ben Weasel et John Jughead.

Le groupe a gagné en importance au début des années 1990 après avoir signé sur Lookout! Records, un label de la baie de San Francisco.

Après Weasel et Jughead, qui ont tout le long fait partie du groupe, les deux membres les plus importants étaient Danny Vapid à la guitare et à la basse et Dan Panic à la batterie. Cependant, dès sa formation, le groupe a connu beaucoup de changements, incluant parfois des musiciens connus, comme Mike Dirnt et Mass Giorgini[1],[2].

Beaucoup de groupes de pop punk ou power pop font référence à Screeching Weasel, comme Green Day, Blink-182, et All-American Rejects.

Histoire[modifier | modifier le code]

Débuts (1986-1989)[modifier | modifier le code]

En 1986 deux adolescents de Chicago, Ben Foster et John Pierson, eurent envie de créer un groupe après avoir vu les Ramones en concert[3]. Foster (à la basse et au chant) changea son nom en Ben Weasel, alors que Pierson (à la guitare) décidait de s'appeler dorénavant John Jughead. Le duo recruta un batteur qui rejoint le groupe sous le pseudonyme de Steve Cheese.

Le groupe, s'est d'abord appelé "All-Night Garage Sale", puis changea son nom en Screeching Weasel, la variante d'un nom qu'un ami leur avait suggéré, Screaming Otter (en référence à un t-shirt avec écrit, "I'VE GOT A SCREAMING OTTER IN MY PANTS!). Peu de temps après la formation du groupe, Ben Weasel decida qu'il lui était trop difficile de jouer de la basse et de chanter en même temps, donc Vinnie Bovine (alias Vince Vogel) rejoint le groupe en tant que bassiste. Le groupe enregistra son premier album, Screeching Weasel, en une nuit (pour 200$), et il sortit sur le label de Chicago Underdog Records en 1987.

En 1988, Vinnie Bovine fut viré du groupe, et fut remplacé par Warren Fischer, plus connu sous le nom de Fish. Le groupe enregistra son deuxième album, Boogadaboogadaboogada!, avec Ben à la deuxième guitare (il déclara plus tard n'avoir joué que sur ¼ des chansons seulement)), et se fit un nom en faisant la première partie des concerts de Operation Ivy au 924 Gilman Street. Steve Cheese fut viré du groupe peu de temps après l'enregistrement à cause de son refus de jouer en dehors de Chicago, et fut remplacé par Brian Vermin. Boogadaboogadaboogada! sortit à la fin de l'année 1988 sur Roadkill Records, un label en partie dirigé par Ben et Jughead.

Après ce que Weasel qualifia de tournée "désastreuse"[4], Fish abandonna et fut remplacé par Dan Schafer, à l'origine surnommé "Sewercap" et qui fut plus tard renommé Danny Vapid. Les nouveaux membres du groupe enregistrèrent un EP intitulé Punkhouse pour Limited Potential Records peu de temps après. Le groupe finit par enregistrer deux chansons de plus en 1989 qui se retrouvèrent sur des compilations (Un second guitariste, Douglas Ward, joue sur ces enregistrements. Il se joignait aussi au groupe lors de concerts.), mais se sépara quand Vermin et Vapid voulurent quitter le groupe pour se concentrer sur leur projet parallèle, Sludgeworth.

Première Reformation (1991-1994)[modifier | modifier le code]

Après la séparation, Weasel et Jughead formèrent un nouveau groupe, The Gore Gore Girls, et Ben joua brièvement avec The Vindictives. En 1991, les membres de Screeching Weasel se réunirent pour faire un dernier concert et ainsi rembourser les dettes que le groupe avait contractées depuis l'enregistrement de Boogadaboogadaboogada!. Le groupe était alors composé de Ben, Jughead, Vapid, Vermin, et Ward. Après le concert, Dan Vapid suggéra de reformer Screeching Weasel. Tous furent d'accord à l'exception de Brian Vermin et Douglas Ward (qui, apparemment, ne fut pas invité). Pour remplacer Vermin, le batteur Dan Panic (de son vrai nom Dan Sullivan) fut engagé. Avant d'enregistrer leur album suivant, My Brain Hurts (pour Lookout! Records), Ben Weasel decida qu'il voulait se concentrer sur le chant et qu'il ne jouerait plus de guitare dans le groupe. Vapid passa alors de la basse à la guitare, et l'ancien bassiste des Gore Gore Girls, Dave Naked, rejoint le groupe. Les sessions d'enregistrement pour l'album engendrèrent aussi l'EP Pervo-Devo.

Après avoir enregistré My Brain Hurts, Dave Naked fut viré du groupe et Scott "Gub" Conway, l'ancien bassiste de Panic, fut engagé en tant que bassiste pour la tournée. Après celle-ci, Johnny Personality de The Vindictives devint le bassiste du groupe, car Gub avait été engagé dans un autre groupe. À la fin de l'année 1992, le groupe avait enregistré Wiggle. Johnny Personality quitta alors le groupe pour se concentrer sur The Vindictives. Au lieu d'engager un nouveau membre, Weasel se remit à la guitare, et Vapid à la basse.

On proposa alors au groupe d'enregistrer une reprise d'un album entier des Ramones, puis sortit l'album Anthem For A New Tomorrow. Peu de temps après la sortie de l'album, Ben décida de ne plus jouer en direct, et Vapid abandonna après s'être disputé avec le reste du groupe. Screeching Weasel recruta alors le bassiste de Green Day, Mike Dirnt, pour enregistrer ce qui avait pour objectif d'être le dernier album. Après la sortie en 1994 de How To Make Enemies And Irritate People, le groupe se sépara pour la deuxième fois.

Deuxième reformation (1996-2001)[modifier | modifier le code]

Après la deuxième séparation, Weasel, Vapid, et Panic créèrent le groupe The Riverdales, et gagnèrent en notoriété en accompagnant Green Day en tournée[5]. En 1996 ils se joignirent à Jughead, et enregistrèrent un nouvel album de Screeching Weasel, Bark Like a Dog, pour le label de Fat Mike, Fat Wreck Chords. L'album atteint la 34e place au classement de Billboard, devenant ainsi l'album le mieux classé du groupe[6]. Pourtant, Vapid et Panic quittèrent le groupe après l'enregistrement et Weasel et Jughead décidèrent de continuer sans eux, engageant Mass Giorgini (qui avait autrefois été le producteur du groupe), et le batteur Dan Lumley. Weasel décida à nouveau de ne plus jouer de guitare et le guitariste Zac Damon fut ajouté au groupe.

En 1998, cette nouvelle formation enregistra l'EP Major Label Debut (la première parution sur Panic Button Records, un label créé par Ben et John cette année-là) auquel succéda très vite Television City Dream. Leur album suivant, en 1999, Emo, fut enregistré par les mêmes membres sauf Zac Damon. En 2000 le groupe engagea Phillip Hill comme second guitariste et enregistra ce qui serait le dernier album, Teen Punks In Heat. Après cet album, Screeching Weasel fit sa première apparition sur scène depuis 1993, une prestation de 30 minutes à la House of Blues de Chicago. Le groupe se sépara ensuite pour la troisième fois le 6 juillet 2001.

L'après séparation[modifier | modifier le code]

Les membres de Screeching Weasel ont depuis leur séparation fait partie de divers groupes comme: The Methadones, The Mopes, Even in Blackouts, et Sweet Black And Blue. De plus, Ben Weasel a sorti un album solo en 2002 intitulé Fidatevi[7], et un deuxième, These Ones Are Bitter, en 2007.

En 2004, Ben annula le contrat de Screeching Weasel et de The Riverdales de chez Lookout! Records à la suite de conflits financiers et personnels, et un nouveau fut signé chez Asian Man Records[8].

Depuis la séparation, Ben and Jughead ont tous deux publié des livres sur le groupe. En 2001, Ben Weasel sortit Like Hell, l'histoire d'un groupe de punk fictif appelé The Pagan Icons et de la vie de leur leader, Joe Pagan, qui est en fait le narrateur. Jughead publia Weasels in a Box, histoire réinventée de Screeching Weasel. Les deux livres parurent sur Hope And Nonthings, une maison d'édition dirigée par Jughead.

Ben Weasel, Jughead, Dan Vapid, Mass Giorgini et Dan Lumley se retrouvèrent brièvement en 2004 pour un concert surprise au club The Fireside Bowl à Chicago[9] cependant, aucune réunification future n'est prévue.

En 2007 une prestation du groupe fut incluse à 924 Gilman, un documentaire sur le célèbre club[10].

Membres[modifier | modifier le code]

  • Ben Weasel (Chant/Guitare) (1986-2001, 2004)
  • John Jughead (Guitare) (1986-2001, 2004)
  • Vinnie Bovine (Basse) (1986-1988)
  • Steve Cheese (Batterie (1986-1988)
  • Warren Fish (Basse) (1988-1990)
  • Brian Vermin (Batterie (1988-1989)
  • Dan Vapid (Guitare/Basse) (1989-1994, 1996, 2004)
  • Doug Wonderful (Guitare) (1989)
  • Dave Naked (Basse) (1991-1992)
  • Scott "Gub" Conway (Basse) (1992)
  • Dan Panic (Batterie) (1991-1996)
  • Johhny Personality (Basse) (1992)
  • Mike Dirnt (Basse) (1994)
  • Mass Giorgini (Basse) (1996-2001, 2004)
  • Dan Lumley (Batterie) (1996-2001, 2004)
  • Zac Damon (Guitare) (1997-1998)
  • Phillip Hill (Guitare) (2000-2001)

Musique[modifier | modifier le code]

Les textes du groupe reflétaient l'orientation apolitique "anti-tout" de Weasel sur une musique très mélodique et dérivée de celle des Ramones. Comme chez les Ramones, les thèmes tournaient autour des filles, de la paranoïa, et des problèmes d'anxiété (dont Weasel souffrait). Beaucoup étaient basés sur la relation de Weasel avec sa petite amie de l'époque, Portia.

Pendant leur première reformation, la musique passa du punk traditionnel et hardcore de leur débuts, à un son plus pop punk.

La période musicale intermédiaire du groupe commence avec l'album My Brain Hurts, atteint l'adolescence avec Wiggle et arrive à maturité avec Anthem For a New Tomorrow. Ces albums et plusieurs albums qui suivirent sont caractérisés par des paroles plus complexes. Pendant cette période Ben Weasel collabora fréquemment avec Joe King, leader du groupe The Queers, pour l'écriture des chansons.

Grâce à ses articles pour Maximum RocknRoll, des fanzines, et ses textes, Ben Weasel est devenu l'un des critiques les plus acerbes de la scène punk. Par exemple, avec la chanson de 1999 "Tightrope", Weasel lança une attaque plutôt ciblée contre la glorification de la violence et du chauvinisme par des groupes “soi-disant working class ou street punk". Plus tard, le groupe Rancid fit une brève référence à cette chanson dans les notes de son album de 2003 , Indestructible.

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Screeching Weasel » (voir la liste des auteurs)

  1. (en) How to Make Enemies and Irritate People sur Allmusic
  2. (en) Mass Giorgini sur Allmusic
  3. Screeching Weasel Biography on Yahoo! Music
  4. Kill The Musicians - Orig. Liner Notes-ScreechingWeasel.com
  5. Green Day Articles
  6. (en) Bark Like a Dog > Charts & Awards > Billboard Albums sur Allmusic
  7. (en) Fidatevi sur Allmusic
  8. Punknews.org|Asian Man Records to re-release Screeching Weasel catalogue
  9. Punknews.org|Screeching Weasel Reunion
  10. Alternative Tentacles - News

Liens externes[modifier | modifier le code]