Scotty Davidson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Allan McLean Davidson

Extrait d'une photographie en noir et blanc des Blue Shirts de Toronto en 1913-1914

Scotty Davidson avec les Blueshirts de Toronto en 1913-1914

Surnom(s) Scotty Davidson
Né le 6 mars 1892,
Kingston (Canada)
Mort le 16 juin 1915 (23 ans),
Belgique
Joueur décédé
Position Ailier droit
A joué pour Blueshirts de Toronto
Carrière pro. 1912 – 1914

Temple de la renommée : 1950

Allan McLean Davidson, Scotty Davidson, (né le 6 mars 1892 à Kingston, dans la province de l'Ontario, au Canada – mort le 16 juin 1915 en Belgique) est un joueur professionnel canadien de hockey sur glace.

Il évolue au début du XXe siècle et est considéré comme un des meilleurs ailiers de son époque ; jouant avec l'équipe junior de Kingston, il les conduit à deux titres de championnats de l'Ontario en 1910 et 1911. Il rejoint par la suite l'équipe des Calgary Athletics qui remporte en 1912 le championnat de la province de l'Alberta. La même année, il devient professionnel en signant avec les Blueshirts de Toronto de l'Association nationale de hockey (ANH). Pendant les deux saisons qui suivent, il est le meilleur buteur de l'ANH et, en tant que capitaine, mène son équipe à la conquête de la Coupe Stanley en 1914.

Quand la Première Guerre mondiale éclate en 1914, Davidson est le premier joueur de hockey professionnel à s'engager dans les Forces canadiennes. Il meurt au combat lors d'un combat en Belgique en 1915 et sa mémoire est par la suite honorée au Mémorial de Vimy. Il est admis au Temple de la renommée du hockey en 1950 à titre posthume.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Davidson est né le 6 mars 1892 à Kingston, en Ontario, au Canada ; il apprend à jouer au hockey sur glace de James Sutherland, futur membre du Temple de la renommée[1]. En 1908-1909, il joue dans l'équipe du 14e Regiment de Kingston alors qu'il n'a que dix-sept ans et joue ses premières rencontres dans la division senior de l'Association de hockey de l'Ontario. Avec huit buts en quatre rencontres, il est le meilleur de la ligue[2]. Lors de la saison suivante, il joue avec l'équipe junior des Frontenacs de Kingston ; il est un des meilleurs joueurs de l'équipe et est nommé capitaine de sa formation qu'il mène à deux reprises au titre de champion de l'AHO[3].

Après ses deux saisons en junior, Davidson décide de rejoindre l'Alberta où il rejoint les Calgary Athletics ; il marque trois buts lors de la saison de quatre rencontres et ajoute trois autres buts en trois matchs de séries éliminatoires[4]. Les Athletics remportent leur championnat de province mais perdent en finale de la Coupe Allan contre les Victorias de Winnipeg[5]. Le 23 mars, il annonce quitter l'ouest du Canada pour rejoindre les Blueshirts de Toronto, Ontario, qui évoluent dans l'Association nationale de hockey[5].

Davidson fait ses débuts professionnels avec les Blueshirts lors de leur première saison dans l'ANH, la saison 1912-1913 ; il joue sa première rencontre dans l'ANH fin décembre contre les Canadiens de Montréal, une défaite sur le score de 9-5[6]. Il termine la saison avec dix-neuf buts inscrits en vingt rencontres[7] alors que Joe Malone des Bulldogs de Québec est le meilleur de la saison avec quarante-trois filets[8].

Davidson est nommé capitaine de son équipe pour la saison 1913-1914 et il inscrit alors vingt-trois buts et treize passes décisives[7] ; avec ces totaux, il est dans les dix meilleurs buteurs de l'ANH et deuxième meilleur passeur au classement[3]. Les Canadiens de Montréal et les Blueshirts de Toronto sont à égalité au classement de la saison 1913-1914 et une série de deux rencontres est mise en place entre les deux formations pour déterminer l'équipe qui remporte le titre de champion de l'ANH. Montréal s'impose dans le premier match sur le score de 2-0 mais les joueurs de Toronto se reprennent lors du match retour avec une victoire 6-0 dont deux buts inscrits par Davidson[9]. Les Blueshirts remportent ainsi leur première Coupe Stanley et sont défiés par les Aristocrats de Victoria de l'Association de hockey de la Côte du Pacifique ; mais ces derniers ayant oublié de faire une demande officielle aux trustees[Note 1], les joueurs de Victoria ne peuvent pas officiellement prétendre ramener la Coupe Stanley chez eux en cas de victoire[10]. Finalement, les Blueshirts remportent les trois rencontres jouées et l'ANH conserve la Coupe pour encore un an[11].

La Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Quand la Première Guerre mondiale éclate en 1914, Davidson est le premier joueur de hockey professionnel à s'engager dans les Forces canadiennes dès le mois d'août[2],[7]. Il rejoint le 2e bataillon, un régiment de l'Est de l'Ontario et meurt un peu moins d'un an plus tard, le 16 juin 1915 à l'âge de 23 ans[12].

Sa mémoire est par la suite honorée au Mémorial de Vimy[12] alors qu'il est admis au Temple de la renommée du hockey en 1950 à titre posthume[7].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1908-1909 14e Regiment de Kingston AHO Sr. 4 8 0 8 11 4 4 0 4 6
1909-1910 Frontenacs de Kingston AHO Jr.
1910-1911 Frontenacs de Kingston AHO Jr.
1911-1912 Calgary Athletics SASHL 4 3 0 3 3 3 0 3 6
1912-1913 Blueshirts de Toronto ANH 20 19 0 19 69 - - - - -
1913-1914 Blueshirts de Toronto ANH 20 23 13 36 64 4 3 0 3 18

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Lors de la mise en place de la Coupe Stanley, Frederick Stanley décide de confier la direction des décisions pour tout ce qui touche à son trophée à deux personnes de confiances nommées par le terme anglais trustees.

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Scotty Davidson » (voir la liste des auteurs)

  1. (en) « Scotty Davidson, honoured member », sur Legends of Hockey Net (consulté le 11 mars 2012)
  2. a et b Duplacey et Zweig 2010, p. 123
  3. a et b (en) Ron Ellsworth, « Scotty Davidson - Stanley Cup Champion and War Hero », sur ihhof.com (consulté le 11 mars 2012)
  4. (en) « Scotty Davidson statistics », sur Hockey Hall of Fame (consulté le 11 mars 2012)
  5. a et b (en) « "Scotty" Davidson goes east tonight », Calgary Daily Herald, no 3248,‎ 23 mars 1912, p. 1 (lire en ligne)
  6. (en) « Torontos lose to Canadiens », Calgary Daily Herald, no 3275,‎ 26 décembre 1912, p. 9 (lire en ligne)
  7. a, b, c et d Diamond 1998, p. 1758
  8. Coleman 1966, p. 239
  9. (en) « Torontos win championship of N.H.A. from Canadiens », Toronto World, no 12174,‎ 12 mars 1914, p. 8 (lire en ligne)
  10. (en) « Stanley Cup Contest May Not Be for the Mug, After All is Said », Saskatoon Phoenix,‎ 18 mars 1914, p. 8
  11. Diamond 1998, p. 36
  12. a et b (en) « Casualty Details - Davidson, Allan McLean », sur www.cwgc.org (consulté le 11 mars 2012)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) James Duplacey et Eric Zweig, Official Guide to the Players of the Hockey Hall of Fame, Firefly Books,‎ 2010, 544 p. (ISBN 1-55407-662-5)
  • (en) Charles Coleman, The Trail of the Stanley Cup vol. 1, 1893–1926 inc., Sherbrooke Daily Record Company Ltd., NHL,‎ 1966, 807 p.
  • (en) Dan Diamond, Total Hockey: The Official Encyclopedia of the National Hockey League, Total Sports,‎ 1998, 1879 p. (ISBN 978-0836271140)