Scott Pilgrim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le comic de Bryan Lee O'Malley. Pour le film d'Edgar Wright, voir Scott Pilgrim.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Scott Pilgrim (homonymie).
Scott Pilgrim
Série
Image illustrative de l'article Scott Pilgrim

Auteur Bryan Lee O'Malley
Dessin Bryan Lee O'Malley

Personnages principaux Scott Pilgrim,
Ramona Flowers
Lieu de l’action Toronto, Canada
Époque de l’action Contemporaine

Pays Drapeau du Canada Canada
Langue originale Anglais canadien
Titre original Scott Pilgrim
Éditeur Drapeau des États-Unis Oni Press
Drapeau de la France Milady
Nb. d’albums 6
Bryan Lee O’Malley

Scott Pilgrim est une série de comics écrite et dessinée par Bryan Lee O'Malley. Elle comporte six volumes en noir et blanc, publiés en version originale chez l'éditeur américain indépendant Oni Press entre le 18 août 2004 et le 20 juillet 2010 à raison d'un volume par an. La série est publiée en France par Milady en six volumes.

Le nom « Scott Pilgrim » provient à l'origine d'une chanson du groupe canadien Plumtree, d'après les noms de Scott Ingram, un expert-comptable de Toronto pour groupes rocks indépendants, et de Philip Pilgrim, un producteur musical de Nouvelle-Écosse[1].

La série décrit la vie de Scott Pilgrim, un canadien de 23 ans habitant à Toronto au Canada. Il est sans emploi et joue de la basse dans le groupe Sex Bob-omb. Il tombe amoureux d'une livreuse américaine, Ramona Victoria Flowers, mais doit combattre ses sept ex-maléfiques ou ex-petits amis[2] pour pouvoir sortir avec elle.

Une adaptation cinématographique de la série, intitulée Scott Pilgrim (Scott Pilgrim vs. the World), avec le jeune acteur Michael Cera dans le rôle-titre, est sortie le 13 août 2010 au Canada et le 1er décembre 2010 dans les salles françaises. Un jeu vidéo a également été développé par Ubisoft pour le PlayStation Network et le Xbox Live Arcade respectivement les 10 et 25 août 2010.

Publications[modifier | modifier le code]

Liste des livres[modifier | modifier le code]

  1. Scott Pilgrim's Precious Little Life
  2. Scott Pilgrim vs. the World
  3. Scott Pilgrim & The Infinite Sadness
  4. Scott Pilgrim Gets It Together
  5. Scott Pilgrim vs. The Universe
  6. Scott Pilgrim's Finest Hour

Récapitulatif des éditions[modifier | modifier le code]

no  Titre Éditions en noir et blanc (brochées) Éditions en couleur (reliées)
Originales Françaises Standards et « Evil-Ex »
Publication ISBN Publication ISBN Publication ISBN
1 Scott Pilgrim's Precious Little Life 2004 (ISBN 978-1-932664-08-9) 2010 (ISBN 978-2-81120-323-8) 2012 (ISBN 978-1-62010-000-4)
2 Scott Pilgrim vs. the World 2005 (ISBN 978-1-932664-12-6) 2010 (ISBN 978-2-81120-352-8) 2012 (ISBN 978-1-62010-001-1)
3 Scott Pilgrim & The Infinite Sadness 2006 (ISBN 978-1-932664-22-5) 2010 (ISBN 978-2-81120-418-1) 2013 (ISBN 978-1-62010-002-8)
4 Scott Pilgrim Gets It Together 2007 (ISBN 978-1-932664-49-2) 2010 (ISBN 978-2-81120-448-8) 2013 (ISBN 978-1-62010-003-5)
5 Scott Pilgrim vs. The Universe 2009 (ISBN 978-1-934964-10-1) 2011 (ISBN 978-2-81120-491-4) 2014 (ISBN 978-1-62010-004-2)
6 Scott Pilgrim's Finest Hour 2010 (ISBN 978-1-934964-38-5) 2011 (ISBN 978-2-81120-550-8) 2015 (ISBN 978-1-62010-005-9)

Autres apparitions[modifier | modifier le code]

  • Comics Festival, 2005
    Anthologie de 40 pages incluant une planche du comic Scott Pilgrim d'une page sortie au Free Comic Book Day de 2005.
  • PENG, 2005
    Volume unique d’un comic de 72 pages de Corey Lewis où Scott Pilgrim fait une apparition.
  • Free Scott Pilgrim #1, 2006
    Comic de 32 pages incluant une histoire originale de 17 pages de Scott Pilgrim, publiée pour le Free Comic Book Day de 2006. Cette histoire était disponible gratuitement en ligne[3].
  • Comics Festival 2007, 2007
    Anthologie de 40 pages incluant une demi-page du comic Scott Pilgrim (Sushi) et 4 pages du comic Wonderful World Of Kim Pine; publié pour le Free Comic Book Day de 2007.
  • Scott Pilgrim: Full Colour Odds & Ends 2008, 2008
    Réunit Free Scott Pilgrim #1, mis en couleur par Dean Trippe, Wonderful World of Kim Pine, histoire de 4 pages, Best of Toronto, strip de deux pages en noir et blanc publié dans Now Magazine, le strip Sushi du Comics Fest de 2007, et diverses aquarelles, posters et publicités.

Résumés[modifier | modifier le code]

[style à revoir]

Scott Pilgrim's Precious Little Life[modifier | modifier le code]

La série commence par la présentation de Scott Pilgrim, un jeune fainéant canadien de 23 ans, vivant à Toronto avec son colocataire gay sarcastique Wallace Wells. Il vient de commencer à « sortir » avec une canadienne d'origine chinoise, lycéenne, Knives Chau, relation très mal perçue par ses amis, Knives n'ayant que 17 ans. Cependant Scott ne semble pas gêné par cette relation, considérant le fait qu'elle n'est basé que sur des discussions après les cours sur la vie scolaire de Knives. Scott est le bassiste du groupe Sex Bob-omb, composé de ses amis Stephen Stills (guitare) et Kim Pine (batterie).

Une nuit, Scott commence à rêver d'une fille en rollers qu'il n'a jamais rencontré. Elle apparaîtra plus tard dans sa vie, livrant un paquet dans une bibliothèque. Sa présence répétée dans ses rêves, et leur rencontre hasardeuse à une fête donnée par Julie Powers, petite-amie de Stephen Stills, lui fait développer un début d'obsession pour l'identité de cette mystérieuse demoiselle. Il découvre qu'elle s'appelle Ramona Flowers, livreuse pour l'Amazon canadien et qu'elle est récemment arrivée de New-York à Toronto après, selon les ragots, une séparation mouvementée d'avec un certain Gideon.

Scott commande des CDs sur le site d'Amazon pour la rencontrer à nouveau, et reçoit par la même un email d'un dénommé Matthew Patel, l'avertissant d'un combat à venir, mais Scott n'y prête pas attention et l'efface sans y regarder à deux fois. Après avoir à nouveau rêvé de Ramona, lui apportant cette fois son paquet, Scott se réveille pour la trouver à sa porte.

Scott Pilgrim vs. the World[modifier | modifier le code]

Scott Pilgrim vs. the World s'ouvre sur un flashback de la vie lycéenne de Scott au lycée catholique de St. Joel, dans le nord de l'Ontario, sept ans avant le début de la série. Il relate notamment la rencontre entre Scott et Kim et donne des précisions sur les précédents amoureux de notre héros. Décrit notamment le combat entre Scott et le deuxième ex-petit ami maléfique de Ramona, avec des détails supplémentaires sur la ligue qu'ils constituent.

Scott Pilgrim & The Infinite Sadness[modifier | modifier le code]

La série continue avec ce tome en s'ouvrant pendant le concert des Clash at Demonhead qui réunit 3 membres: Envy Adams (Son vrai nom étant Nathalie Adams), Todd Ingram (petit ami actuel d'Envy) et de Lynette Guycott (une brune ténébreuse dont personne ne connaît vraiment sa situation sociale). Il y a juste un petit problème... Un ? Non ! TROIS problèmes ! Le premier est la présence de Scott, Ramona & cie au concert, le deuxième est qu'Envy est l'ex petite amie de... Scott ! Et le troisième est que Todd Ingram est le 3e Ex Petit ami Maléfique de Ramona ! Comment Scott survivra t-il à cette avalanche d'Exs ?

Scott Pilgrim Gets It Together[modifier | modifier le code]

Dans ce quatrième tome, Ramona veut que Scott trouve un boulot. Il réussit à en trouver un, au même endroit que Stephen Stills. Mais après avoir retrouvé une ancienne copine du lycée et essayer de ne pas se faire trancher en deux par le père de Knives Chau, son ex-copine, Scott voit s'éloigner Ramona, jusqu'au jour où il la revoit à son lieu de travail avec... une fille, où Ramona lui dévoile qu'elle est le quatrième ex-maléfique !

Scott Pilgrim vs. The Universe[modifier | modifier le code]

Dans le 5e volume, Scott découvre que les 5e et 6e ex de Ramona, des ingénieurs robotiques japonais, sont des jumeaux. Au cours du livre, Scott se bat contre des robots pendant que Knives révèle à Ramona que Scott les a trompés… Scott arrivera-t-il à reconquérir le cœur de Ramona et à se faire pardonner ?

Scott Pilgrim's Finest Hour[modifier | modifier le code]

Il ne reste plus qu'un ex-maléfique. Scott est obsédé par cet affrontement. Alors qu'il revoit Kim, Knive et Nathalie "Envy", devra affronter Gideon Graves, propriétaire du Chaos Theatre et dernier ex de Ramona. Qui sera le partenaire de Ramona ?

Références géographiques[modifier | modifier le code]

La plupart des évènements décrits dans l'histoire se déroulent dans la ville de Toronto, Ontario. Plusieurs endroits existants sont cités, allant de l'allusion subtile à des nominations plus évidentes, influant directement sur l'histoire[4].

Tome 1

  • Bibliothèque publique de Toronto (Toronto Public Library) - Wychwood Branch: située sur Bathurst Street, ouverte en 1916.
  • The Rockit: À l'époque une petite salle pour les groupes amateurs/indépendants, aujourd'hui fermée.
  • Pacific Mall: Supermarché asiatique à la frontière de la municipalité de Toronto.

Tome 2

  • Sonic Boom: Grand magasin de disques indépendant, connu pour l'achat et la revente de CDs d'occasion.
  • No Account Video: Référence à un magasin indépendant de vidéos situé à Toronto, Suspect Video. Ils ont deux locaux, mais celui du livre se situe sur Markham Street and Bloor Street, proche de The Beguiling, une boutique de bande dessinée où O'Malley travaillait. Le vrai nom du magasin de vidéo n'a pas été utilisé car l'entreprise a refusé de laisser O'Malley prendre des photos-références de la boutique.[citation nécessaire]
  • Casa Loma: Bâtiment historique et attraction touristique. L'immeuble est utilisé, ainsi que les Baldwin Steps, de grands escaliers menant autrefois du rivage de l'ancien lac glaciaire Iroquois au manoir de l'avenue Spadina.
  • Bibliothèque publique de Toronto - Toronto Reference Library: Une remarquable bibliothèque de 6 étages.
  • Lee's Palace: Une boîte de nuit de Toronto, où se produisent des groupes locaux et internationaux.

Tome 3

Tome 4

Tome 5

Tome 6

  • St. Christopher House: L'extérieur a été conservé, mais l'ancien centre du quartier a été remplacé par le Chaos Theatre.
  • The Cameron House: Un lounge de l'ouest de la rue Queen.

Réception[modifier | modifier le code]

En 2005, O'Malley remporte le prix Doug Wright pour le Meilleur Nouveau Talent pour le premier volume de Scott Pilgrim[5] et est nommé pour trois Harvey Awards (Meilleur Nouveau Talent, Meilleur dessinateur et Meilleur album graphique d'un travail original)[6].

En 2006, O'Malley a été récompensé comme Dessinateur canadien de Comic en Cours (Scénariste/Dessinateur) lors des prix Joe Shuster Awards. Il avait été précédemment nommé pour la même catégorie en 2005[citation nécessaire]

O'Malley a été nommé pour un prix Eisner en 2006 dans la catégorie Meilleur Auteur/Dessinateur Humoristique pour Scott Pilgrim vs. the World, mais perdit contre Kyle Baker. O'Malley et Scott Pilgrim furent également nommés pour deux Eagle Awards en 2006 et pour un second prix Doug Wright pour le même volume.

En 2007, O'Malley remporte un prix Harvey. La série remporta également une mise en avant dans la A-list de 2007 du Entertainment Weekly.[citation nécessaire]

En 2010, O'Malley remporte son premier prix Eisner dans la « Meilleure Publication Humoristique » pour Scott Pilgrim vs. The Universe[7].

Dans d'autres médias[modifier | modifier le code]

Film[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Scott Pilgrim (film).

Scott Pilgrim (Scott Pilgrim vs. the World) est un film basé sur la série de livres, sorti le 13 août 2010 aux États-Unis et au Canada, et le 1er Décembre 2010 en France. Le film a été réalisé par Edgar Wright, et met en scène Michael Cera et Mary Elizabeth Winstead dans les rôles de Scott et Ramona.

Série animée : Scott Pilgrim vs. The Animation[modifier | modifier le code]

L'histoire a également été adaptée en série télévisée animée.

Lors du Comi-Con de San Diego de 2010, Alison Pill (Kim Pine dans le film), révèle que la relation passée entre son personnage et Scott serait explorée via un autre support : « Il y aura un petit quelque chose qui sera diffusé sur Adult Swim »[8].

L'auteur Bryan Lee O'Malley déclare : « Ce sera un genre de série de courtes animations pour promouvoir le film. L'une d'entre elles aura pour thème cette histoire du volume 2 au lycée avec Kim et Lisa Miller. Je ne sais pas combien de temps ça durera mais le premier jet qu'ils m'ont montré durait quelque chose comme 5 minutes. Les acteurs du film prêteront leurs voix au dessin animé »[9].

Michael Cera et Alison Pill reprennent leurs rôles de Scott Pilgrim et Kim Pine du film, tandis que Mae Whitman et Jason Schwartzman prêteront leurs voix respectivement à Lisa Miller et Simon Lee, en même temps que leurs rôles d'Exs Maléfiques dans le film. Le court-métrage animé, intitulé Scott Pilgrim vs. the Animation, a été produit par Titmouse Inc.[10] et diffusé sur Adult Swim le 12 août 2010 avant de l'être sur leur site internet[11].

Jeu vidéo : Scott Pilgrim vs. the World : the Video Game[modifier | modifier le code]

Un jeu vidéo basé sur la série, également intitulée Scott Pilgrim vs. the World, a été dévoilé pendant le Comicon de San Diego de 2009, développé par Ubisoft Montréal, sorti en même temps que le film. Le jeu est un side-scroller à quatre joueurs, influencé graphiquement par les jeux 8 et 16 bits. Les joueurs peuvent incarner au choix Scott Pilgrim, Kim Pine, Ramona Flowers, Stephen Stills et deux personnage sont à débloquer (à vous de les découvrir)[12]. Le 26 mars 2010 à la PAX de Boston, le groupe de punk-rock Anamanaguchi a annonçé qu'il réaliserait la bande originale du jeu d'Ubisoft[13]. Les graphismes du jeu sont réalisés par Paul Robertson, bien connu pour ses sprites animés[14].

Le jeu est sorti sur le PlayStation Network le 10 août 2010 et sur le Xbox Live Arcade le 25 août[15]

Comic pour mobiles[modifier | modifier le code]

Une adaptation numérique de la série a été produite par HarperCollins et Robot Comics[16] . L'application utilise les mouvements, sons et vibrations pour créer une expérience de lecture originale et inclut des scènes cachées supplémentaires du comic. Elle est disponible sur iPhone, Android, iPod touch et iPad.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Carla Gillis, « Pilgrim and a Plumtree », The Coast,‎ 12 août 2010 (consulté le 14 août 2010)
  2. (en) Bryan Lee O'Malley, « Brian Lee O'Malley on the subject of 'evil exes' », sur Twitter,‎ 21 janvier 2009
  3. Free Scott Pilgrim via Web Archive
  4. (en) Steven Murray, « Who is Scott Pilgrim, and why is he taking over Toronto? », National Post,‎ 2 mai 2009 (consulté le 8 juillet 2010)
  5. (en) « THE CRITICS HAVE TOTALLY MENTIONED US », sur scottpilgrim.com (consulté le 12 septembre 2010)
  6. (en) « 2005 Harvey Award Nominees », sur The Harvey Awards,‎ 22 mars 2008
  7. (en) « 2010 Eisner Award winners », sur The Eisner Awards,‎ 24 juillet 2010
  8. (en) Erik Amaya, « CCI: Cast & Crew React To "Scott Pilgrim" Screening »
  9. (en) Bryan Lee O'Malley, « A Scott Pilgrim Cartoon? », sur scottpilgrim.ning.com,‎ 28 juillet 2010 (consulté le 12 septembre 2010)
  10. (en) Russ Fischer, « Exclusive: First Video From the Scott Pilgrim Animated Short Produced by Adult Swim », sur Slash Film,‎ 3 août 2010 (consulté le 12 septembre 2010)
  11. (en) « PROMOS: Scott Pilgrim vs. The Animation » (consulté le 12 septembre 2010)
  12. (en) Kiel Phegley, « CCI: SCOTT PILGRIM: THE VIDEO GAME », sur Comic Book Resources,‎ 26 juillet 2009 (consulté le 12 septembre 2010)
  13. (en) Anamanaguchi, « WE ARE DOING THE MUSIC FOR SCOTT PILGRIM THE VIDEO GAME. GET PSYCHED. », sur Twitter,‎ 27 mars 2010 (consulté le 12 septembre 2010)
  14. (en) Mikel Reparaz, « Scott Pilgrim hands-on details, screens hit the web », sur Games Radar,‎ 8 juin 2010 (consulté le 12 septembre 2010)
  15. (en) Bryan Vore, « Scott Pilgrim Game First Hands-On », sur Game Informer,‎ 8 juin 2010 (consulté le 12 septembre 2010)
  16. (en) « Scott Pilgrim's Precious Little App » (consulté le 12 septembre 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :