Scott Olsen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Olsen.
Pix.gif Scott Olsen Baseball pictogram.svg
WC3 6328 Scott Olsen.jpg
Agent libre
Lanceur partant
Frappeur gaucher  Lanceur gaucher
Premier match
25 juin 2005
Statistiques de joueur (2005-2010)
Matchs 130
Victoires-Défaites 37-49
Retraits sur des prises 528
Manches lancées 723
Moyenne de points mérités 4,85
Équipes

Scott Matthew Olsen (né le 12 janvier 1984 à Kalamazoo (Michigan), États-Unis) est un lanceur gaucher de baseball jouant en Ligue majeure depuis 2005. Il est présentement agent libre.

Carrière[modifier | modifier le code]

Scott Olsen est drafté en 6e ronde par les Marlins de la Floride en 2002. Il joue son premier match dans les majeures le 25 juin 2005.

À sa saison recrue en 2006, il remporte 12 victoires contre 10 défaites en 31 matchs. Le lanceur partant gaucher enchaîne avec 10 victoires en 33 départs en 2007, encaissant cependant 15 défaites. En 2008, il amorce 33 parties et affiche un dossier de 8-11.

Après la saison 2008, les Marlins cèdent le voltigeur Josh Willingham et Olsen aux Nationals de Washington en retour du lanceur de relève Emilio Bonifacio[1].

À sa première année à Washington, Olsen effectue 11 départs. Il remporte 2 victoires contre 4 défaites avec une moyenne de points mérités élevée à 6,03.

Olsen devient agent libre après la saison 2010. Il quitte les Nationals après quatre saisons à Washington et signe le 10 décembre un contrat d'un an et une année d'option avec les Pirates de Pittsburgh[2]. Blessé aux muscles ischio-jambiers pendant le camp d'entraînement, il est libéré de son contrat le 14 mai sans avoir disputé un seul match avec Pittsburgh[3].

Incidents[modifier | modifier le code]

Olsen a une réputation de fauteur de troubles nourrie par divers incidents survenus au fil des ans. En 2006, son ami et coéquipier des Marlins, Randy Messenger, lui met un œil au beurre noir dans une bagarre dans un bar[4]. Un accrochage avec le manager Joe Girardi fait aussi la manchette, bien que Olsen soutienne que la relation entre lui et Girardi est excellente[5].

L'année 2007 est riche en incidents. En début de saison, il s'en prend verbalement à la vedette des Phillies de Philadelphie, Chase Utley, durant un match, et un autre joueur des Phillies, Cole Hamels, déclare publiquement vouloir « battre[6] » Olsen. En 2007, le lanceur des Marlins est mis à l'amende pour avoir fait un geste obscène à des spectateurs lors d'une partie à Milwaukee[7]. Il s'attire les foudres d'un coéquipier, Miguel Cabrera, pendant un match et les deux hommes sont sur le point d'en venir aux coups lorsque d'autres joueurs les séparent[8]. En juillet 2007, il est suspendu par les Marlins pour deux parties après un accrochage avec son coéquipier Sergio Mitre[9].

Le 20 juillet 2007, Olsen est appréhendé à Miami pour ivresse au volant. Il refuse d'arrêter son véhicule à l'approche des policiers et résiste à son arrestation. Les policiers le maîtrisent en utilisant un pistoler Taser[10]. Amené en prison, il est libéré moyennant une caution de 11 000 dollars[11].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de lanceur en saison régulière[12]
Saison Équipe G GS CG SHO V D SV IP SO ERA
2005 Floride 5 4 0 0 1 1 0 20.1 21 3,98
2006 Floride 31 31 0 0 12 10 0 180.2 166 4,04
2007 Floride 33 33 0 0 10 15 0 176.2 133 5,81
2008 Floride 33 33 0 0 8 11 0 201.2 113 4,20
2009 Washington 11 11 0 0 2 4 0 62.2 42 6,03
2010 Washington 17 15 0 0 4 8 0 81.0 53 5,56
Totaux 130 127 0 0 37 49 0 723.0 528 4,85

Note : G = Matches joués ; GS = Matches comme lanceur partant ; CG = Matches complets ; SHO = Blanchissages ;
V = Victoires ; D = Défaites ; SV = Sauvetages ; IP = Manches lancées ; SO = Retraits sur des prises ; ERA = Moyenne de points mérités.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Nats get Olsen, Willingham from Marlins, Jim Molony / MLB.com, 11 novembre 2008.
  2. (en) Pirates sign pitcher Scott Olsen, communiqué de presse des Pirates de Pittsburgh, 10 décembre 2010.
  3. (en) Pirates release pitcher Scott Olsen, Colin Dunlap, Pittsburgh Post-Gazette, 14 mai 2011.
  4. (en) A smaller Randy Messenger says his fiery, inconsistent days are in the past, Larry Stone, Seattle Times, 16 mars 2009.
  5. (en) http://www.washingtonpost.com/wp-dyn/content/article/2009/03/03/AR2009030303647.html Nats' Olsen Lights It Up With His Arm, Mouth, Chico Harlan, Washington Post, 4 mars 2009.
  6. (en) Phillies Stars Can't Stand Marlins Pitcher Scott Olsen, AOL News, 23 mai 2007.
  7. (en) Florida Police Stun Marlins Pitcher Scott Olsen With Taser During Alleged Scuffle, Associated Press, 22 juillet 2007.
  8. (en) Mets 7, Marlins 6, Associated Press, 9 juillet 2007.
  9. (en) Marlins suspend Olsen for two games, Joe Frisaro / MLB.com, 17 juillet 2007.
  10. (en) If Marlins' Olsen has seen the light, he won't tell you, Amy K. Nelson, ESPN, 7 juin 2008.
  11. (en) Marlins pitcher Scott Olsen arrested, Associated Press, 21 juillet 2007.
  12. (en) Statistiques de Scott Olsen en Ligue majeure sur baseball-reference.com

Liens externes[modifier | modifier le code]