Scotoplanes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Scotoplanes est un genre de concombres de mer des abysses, de la famille des Elpidiidae. On les appelle souvent « cochons de mer ».

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le genre a été décrit par le naturaliste Johan Hjalmar Théel en 1882, à l'occasion d'une expédition du célèbre HMS Challenger[1].

Ces holothuries sont caractérisées par leurs 7 paires de gros pieds (« podia »), leur corps gonflé, rosâtre pâle et presque translucide, et leurs quatre longues papilles dorsales[1].

L'espèce Scotoplanes globosa semble être la plus répandue, trouvée dans tous les principaux bassins océaniques du globe en de multiples endroits[1].

Ce sont toutes des espèces abyssales, vivant à des profondeurs extrêmes (« zone hadale ») : elles sont abondantes à plus de 6 000 mètres de profondeur, et ont été observées jusqu'à plus de 9 500 m[2]. Ils vivent généralement en groupes très denses de plusieurs centaines d'individus, arpentant lentement le fond dans la même direction, en sens contraire au courant. Ce sont des dépositivores, qui se nourrissent en ingérant la couche supérieure du sédiment, préférentiellement le sédiment « frais » (tombé de la colonne d'eau il y a moins de 100 jours). Ils trient et portent ce sédiment à leur bouche au moyen de leurs tentacules peltés[1].

Ces espèces peuvent être parasitées par divers animaux, comme de petits mollusques gastéropodes du genre Stilapex ou des crustacés du genre Mirandotanais[1]. Ils sont aussi souvent entourés de petits commensaux (crevettes, poissons...).

Espèces[modifier | modifier le code]

Scotoplanes globosa

Selon World Register of Marine Species (25 oct. 2011)[3] :

Toujours selon la même source, les espèces suivantes ont été renommées :

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) Christopher Mah, « Sea Pigs », sur Echinoblog,‎ 4 juillet 2009.
  2. (en) Christopher Mah, « What are the Deepest known echinoderms ? », sur Echinoblog,‎ 8 avril 2014.
  3. World Register of Marine Species, consulté le 25 oct. 2011