Scorpa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Scorpa S.A.



Personnages clés Joël Domergue
Forme juridique Société anonyme
Siège social Drapeau de France Saint-Martin-de-Valgalgues (France)
Activité Industrie du 2 roues
Produits Motocyclettes
Site web http://www.scorpa.fr
Presentation 1.jpg

Scorpa S.A. est une marque de motocyclette de trial française, basée près d'Alès.

Historique[modifier | modifier le code]

Créée en 1993 par Marc Teissier et Joël Domergue, la société Scorpa conçoit, développe et commercialise des motos de trial. Elle s’est fixée comme ambition de concevoir des motos performantes, à forte identité, offrant un haut niveau de qualité.

Réalisé en 8 semaines, le prototype dit “Type 293” à moteur Rotax, participe au Championnat du Monde et Championnat de France de trial aux mains de Bruno Camozzi. Les succès sportifs rencontrés ainsi que l’intérêt que suscite cette nouvelle moto de trial concourent à la volonté d’une mise en production industrielle ainsi qu’au développement d’un réseau de distribution.

Scorpa Works

À partir de novembre 1993, après sa présentation officielle, la première Scorpa fabriquée en série la Works 294 sera fabriquée et vendue à 100 exemplaires. Lui succédant en octobre 1994, la Works 295, déclinaison améliorée, sera vendue à 250 exemplaires.

Brochure pour l'Easy

En 1995, après sa présentation au Mondial du Deux Roues de Paris, un nouveau modèle baptisé Easy, à l’identité très marquée par ses solutions techniques et son design, est commercialisé à plus de 300 unités.

En 1996, le nouveau millésime Easy innovera techniquement par l’adoption d’un système de frein arrière novateur ainsi que d’un dispositif de résonance à l’admission et à l’échappement. Produit en deux cylindrées, 250 et 280 cm³, le modèle Easy continuera sa carrière, sous les dénominations Top, Fun et Race.

En 1998, en plus d’une victoire aux Six Jours d’Écosse avec le pilote anglais Graham Jarvis, Scorpa se classe 4ème au Championnat du Monde de Trial.

Dès 1999, Scorpa est contactée par Yamaha Motor Corporation. afin de développer un partenariat, se traduisant par la fourniture de moteurs 250 cm³ deux temps puis 125 cm³ quatre temps aussi récemment 250 cm³ quatre temps.

Alors que la Easy 99 présente encore quelques améliorations techniques, Scorpa entreprend le développement d’un modèle 100 % inédit, conçu autour d’un nouveau moteur, dont le lancement est prévu pour l’année 2000.

Ainsi va naître de cette première collaboration la SY 250 Racing. Une recherche et le développement d’une géométrie de cadre inédite, avec amortisseur sans biellette notamment, a permis la création d’une moto unique d’un point de vue technique et stylistique.

Elle intègre en première mondiale des composants en aluminium taillés dans la masse montés de série (repose pieds, tés inférieurs et supérieurs, embouts de bras oscillant) ainsi que nombre de pièces en alliage d’acier au chrome molybdène ou d’ergal.

Du fait des dimensions limitées du marché de la moto de compétition, Scorpa décline dès 2002 son modèle SY 250 Racing en un modèle SY 250 Long Ride, touchant ainsi une clientèle plus axée sur la randonnée trialisante. Ce modèle comporte un kit réservoir et selle offrant plus d’autonomie (5 litres).

Dans sa volonté d’élargir sa clientèle, Scorpa va lancer un nouveau modèle, la TY-S 125F. Commercialisée en 2003, elle est le fruit d’une nouvelle collaboration entre Scorpa et Yamaha en répondant à une forte attente d’un marché jusqu’ici délaissé, le trial loisir-découverte.

Cette nouvelle moto doit être la digne héritière de la Yamaha TY 125  : elle reprendra l’appellation « TY » avec l’autorisation du constructeur japonais.

Le choix de la motorisation se portera sur une cylindrée de 125 cm³, accessible à tous, de type 4 temps afin de répondre aux nouvelles normes d’homologation Euro 2 puis 3 pour 2008.

L’une des composantes majeures du cahier des charges sera la maîtrise des coûts afin d’atteindre un prix public inférieur à 4 000 € sur tout le marché européen. Elle peut évoluer vers la compétition grâce à l’ajout de pièces Racing spécialement étudiées.

Une version dite TY-S 175F disposant d’une cylindrée moteur supérieure a vue le jour en 2005 pour étoffer la gamme et satisfaire les marchés anglophones (États-Unis, Royaume-Uni, Canada, Australie...).

Conçue pour succéder à la SY-250, la Scorpa SY-250F utilise un moteur Yamaha quatre temps. À la base crée pour l’enduro, ce moteur a été modifié pour s’adapter au monde du trial.
Avec un poids de 2,7 kg, le cadre en acier 15CDV6 au chrome molybdène assure légèreté et résistance.

C’est le champion du monde Marc Colomer qui a participé au développement de cette moto.
La SY-250F Long Ride est à la fois une moto de trial et une moto de randonnée. Avec son réservoir de 4,5 litres, sa selle et son moteur Yamaha 250 cm³ quatre temps, elle peut évoluer dans tous les types de chemins avec autonomie, confort.
L’ensemble Long Ride, réservoir et selle, est également disponible séparément pour s’adapter à la version Racing.

Une des productions les plus impressionnantes de Scorpa est le 4Tricks. C'est un VTT sur lequel on aurait greffé un moteur. Le cadre se compose d'une poutre unique faisant office de réservoir. Le moteur monocylindre quatre temps de 70 cm³ est suspendu sous cette poutre.

Dernièrement Scorpa propose aussi un concept entre le trial et l'enduro. La T-Ride 250F est censée offrir les capacités de franchissement d'un moto de trial avec le relatif confort d'une moto d'enduro.

La T-Ride 250F

Depuis 2005, les motos Scorpa sont aussi distribuées dans le réseau commercial Yamaha Motor France. La démarche est identique sur le réseau de distributeur de Yamaha belge depuis 2006.

Par ailleurs, le partenariat avec Yamaha permet de pénétrer le marché moto japonais, et d’y décrocher des marchés comme l’École de la Police de Tokyo qui a été équipée avec le modèle TY-S 125F.

Plus récemment l’École Nationale de Police de Sens vient de s’équiper de modèle TY-S 175F pour la formation de tous les futurs motards de la police.

La diffusion commerciale est axée sur un réseau de concessionnaires français ainsi que près de 23 importateurs officiels pour les marchés à l’export, représentant environ 60 % du chiffre d'affaires.
La marque Scorpa représente aujourd’hui 18 % de part d’un marché mondial annuel estimé à 11 000 motos. La marque a déjà commercialisé plus de 10 000 machines de par le monde.

Le Tribunal de Commerce de Nîmes a prononcé la liquidation du constructeur en juillet 2009[1].

Scorpa est repris en automne 2009 par la société Sherco. Les modèles 2 temps sont pourvus de motorisation Sherco et les modèles 4 temps de motorisations Yamaha.

L'usine[modifier | modifier le code]

Les bancs de montage

L’unité de production est implantée en France, sur la commune de Saint-Martin-de-Valgalgues, près du pôle mécanique d’Alès. les installations ont permis d’atteindre une dimension d’un stade semi industriel à industriel et pouvoir répondre aux besoins du marché qui sont croissants.

Avec cette nouvelle structure Scorpa a triplé ses capacités de production, a étoffé son département « Recherche et Développement » et s’est dotée d’un terrain d’entraînement et d’essai.

Les locaux de 1 400 m³ sont équipés de :

  • 30 bancs de montage ;
  • 4 postes de pré-montage ;
  • 1 département recherche et développement ;
  • 1 service logistique ;
  • 1 service-après-vente.

Les capacités de production actuelles permettent la fabrication et l’expédition de plus de 330 unités par mois.

Afin de répondre aux besoins liés au lancement du modèle SY 250F, l’entreprise bénéficie depuis janvier 2006, d’une extension supplémentaire de près de 1 000 m²

Compétition[modifier | modifier le code]

Le camion atelier de l'équipe officielle

L’engagement en compétition étant le meilleur vecteur de communication pour un constructeur, la société a donc investi dans des structures :

  • plusieurs véhicules de transport et de logistique ;
  • mise en place d’un Département Compétition au sein de l’entreprise ;
  • prise en charge matériels et financières des pilotes.

Ainsi l'équipe officielle, le Team Scorpa, participe au Championnat du Monde de trial, au Championnat Européen, à certaines épreuves des championnats nationaux (japonais, espagnol et français) ainsi qu’à des compétitions de renommée internationale comme les 4 jours de la Creuse et les 6 jours d’Écosse.

Scorpa a été champion du monde Junior de moto trial en 2002 avec le japonais Fumitaka Nozaki.

En 2007, le Team Scorpa renouvelle totalement son équipe en intégrant notamment :

  • Marc Freixa : pilote espagnol, 6ème au championnat du monde ;
  • Iris Kramer : pilote allemande, 4 fois vice-championne du monde féminine et 4 fois vice-championne d’Europe féminine, championne du monde féminine 2007.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]