Scolopendra cingulata

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Scolopendre méditerranéenne (Scolopendra cingulata) est un Myriapode, de la famille des Scolopendridae, du genre Scolopendra.


Description[modifier | modifier le code]

Scolopendra cingulata peut atteindre une longueur de 15 cm (10 cm en moyenne). Sa couleur varie d'une région à l'autre; les derniers segments vers l'arrière sont d'ordinaire plus foncés, ce qui fait paraître ces animaux tigrés. Mais pour les différencier des autres espèces, il faut examiner leurs parties génitales.

Réparation et habitat[modifier | modifier le code]

Elle est répandue sur tout le contour de la mer Méditerranée, du Portugal aux rivages de la mer Noire. Elle est absente au nord des Alpes. Les six autres espèces européennes sont elles aussi visiblement confinées à une aire géographique qui leur est propre[1]:

  • Scolopendra canidens Newport 1844 : Grèce
  • Scolopendra clavipes C.L.Koch 1847 : Grèce
  • Scolopendra cretica Attems 1902 : Crète
  • Scolopendra dalmatica C.L.Koch 1847 : Méditerranée centrale et orientale (de l'Italie à la Grèce)
  • Scolopendra oraniensis H. Lucas 1846 : Méditerranée centrale et occidentale (du Portugal à l'Italie)
  • Scolopendra valida H. Lucas 1840 : Îles Canaries

Biologie[modifier | modifier le code]

Scolopendra cingulata est un prédateur nocturne qui se nourrit non seulement d'insectes, mais aussi parfois de petits vertébrés comme de jeunes lézards. Le jour, elles se dissimulent généralement sous de grandes pierres et dans les crevasses du sol desséché, où elles se protègent de la chaleur et de la déshydratation. Pour cette raison, on les trouvera le plus souvent dans les paysages ouverts et rocailleux. Bien que ces animaux soient présents dans de nombreux biotopes, il est difficile de les dénicher sans les conseils d'une personne expérimentée. On peut aussi le trouver dans les maisons mais c'est très rare !


Reproduction[modifier | modifier le code]

A la saison de reproduction, la femelle construit une cavité et ensuite pond les œufs, quelle protège de son corps.

Systématique[modifier | modifier le code]

L'espèce Scolopendra cingulata a été décrite par l'entomologiste français Pierre-André Latreille, 1829.

Synonymie[modifier | modifier le code]

  • Scolopendra cingulata hispanica Newport, 1845
  • Scolopendra cingulata nigrifrons Koch, 1847
  • Scolopendra cingulata thracia Verhoeff, 1928

La Scolopendre méditerranéenne et l'Homme[modifier | modifier le code]

Comme d'autres espèces du genre Scolopendra, elle fait partie du petit nombre d'invertébrés à attaquer lorsqu'elle est menacée. Son venin n'est toutefois pas dangereux pour l'homme, contrairement aux autres espèces, mais sa morsure est particulièrement douloureuse. Aussi faut-il toujours lui laisser la possibilité de s'enfuir lorsqu'on en trouve lors d'une exploration (ou pas).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Référence Fauna Europaea : Scolopendra (en)


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lewis, J.G.E. (1981) « The biology of centipedes » - Cambridge University Press : Cambridge.