Scinque rugueux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tiliqua rugosa

Description de cette image, également commentée ci-après

Tiliqua rugosa rugosa

Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Sauria
Infra-ordre Scincomorpha
Famille Scincidae
Sous-famille Egerniinae
Genre Tiliqua

Nom binominal

Tiliqua rugosa
(Gray, 1825)

Synonymes

  • Trachydosaurus rugosus Gray, 1825
  • Trachysaurus peronii Wagler, 1833
  • Brachydactylus typicus Smith, 1834
  • Trachydosaurus asper Gray, 1845

Le Scinque rugueux, Tiliqua rugosa, est une espèce de sauriens de la famille des Scincidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce est endémique d'Australie. Elle se rencontre dans le Sud de l'Australie-Occidentale, au Queensland, dans le Sud de l'Australie-Méridionale, en Nouvelle-Galles du Sud à l'exception des régions côtières et au Victoria[1].

Description[modifier | modifier le code]

Tiliqua rugosa asper
Tiliqua rugosa konowi
Tiliqua rugosa skink - belair national park.jpg

Ils mesurent de 45 à 65 cm de long et sont de couleur variée, allant du gris au brun ou au marron. La queue est courte et épaisse, ressemblant à la tête (ce qui est peut-être un mécanisme destiné à tromper les prédateurs). Celle-ci contient les réserves de graisse de l'animal, qui sont utilisées durant l'hibernation, en hiver.
Ce sont des omnivores qui consomment diverses plantes mais également de petits invertébrés.
Les femelles donnent naissance à un ou deux petits vivants (viviparité).

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Reptarium Reptile Database (13 décembre 2012)[2] :

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Gray, 1825 : A synopsis of the genera of reptiles and Amphibia, with a description of some new species. Annals of Philosophy, sér. 2, vol. 10, p. 193-217 (texte intégral).
  • Gray, 1845 : Catalogue of the specimens of lizards in the collection of the British Museum, p. 1-289 (texte intégral).
  • Mertens, 1958 : Neue Eidechsen aus Australien. Senckenbergiana Biologica, vol. 39, p. 51-56.
  • Shea, 2000 : Die Shark-Bay-Tannenzapfenechse Tiliqua rugosa palarra subsp. nov. in Hauschild, Hitz, Henle, Shea &Werning, 2000 : Blauzungenskinke. Beiträge zu Tiliqua und Cyclodomorphus. Natur und Tier Verlag (Münster), no 287, p. 157-160.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]