Scinque de Bojer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gongylomorphus bojerii

Description de cette image, également commentée ci-après

Scinque de Bojer

Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Sauria
Infra-ordre Scincomorpha
Famille Scincidae
Sous-famille Scincinae

Genre

Gongylomorphus
Fitzinger, 1843

Nom binominal

Gongylomorphus bojerii
(Desjardins, 1831)

Synonymes

  • Scincus bojerii Desjardin, 1831
  • Scelotes bojerii (Desjardin, 1831)
  • Gongylomorphus borbonicus Vinson, 1970
  • Scelotes bojerii borbonica (Vinson, 1970)
  • Gongylomorphus fontenayi Vinson, 1973

Le Scinque de Bojer, Gongylomorphus bojerii, unique représentant du genre Gongylomorphus, est une espèce de sauriens de la famille des Scincidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce est endémique des Mascareignes, dans l'océan Indien[1].

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Reptarium Reptile Database (26 septembre 2012)[2] :

  • Gongylomorphus bojerii bojerii (Desjardins, 1831)
  • Gongylomorphus bojerii borbonica Vinson, 1970
  • Gongylomorphus bojerii fontenayi Vinson, 1973

Taxonomie[modifier | modifier le code]

Scelotes bojerii borbonica est aujourd'hui disparue. Ses parties supérieures étaient grises et argentées, parfois gris-dorées, avec des reflets verdâtres. Le dernier spécimen a été capturé en 1839 et 12 spécimens résident dans les collections du Muséum d'Histoire Naturelle de Paris.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Cette espèce est nommée en l'honneur du naturaliste tchèque Wenceslas Bojer (1795-1856)[3].

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Desjardin, 1831 : Sur trois espèces de lézard du genre scinque, qui habitent l'île Maurice (Ile-de-France). Annales des Sciences Naturelles, Paris, vol. 22, p. 292-299 (texte intégral).
  • Fitzinger, 1843 : Systema Reptilium, fasciculus primus, Amblyglossae. Braumüller et Seidel, Wien, p. 1-106 (texte intégral).
  • Vinson, 1970 "1969" : The saurian fauna of the Mascarene Islands, p. 1-118.
  • Vinson, 1973 : A new skink of the genus Gongylomorphus from Macabé forest (Mauritius). Revue agricole et sucrière de l'Ile Maurice, vol. 52, p. 39-40.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Reptarium Reptile Database, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. Reptarium Reptile Database, consulté le 26 septembre 2012
  3. Beolens, Watkins & Grayson, 2009 : The Eponym Dictionary of Reptiles. Johns Hopkins University Press, p. 1-296