Scille maritime

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La scille maritime ou scille officinale (du grec ancien σκίλλα) (en latin : Drimia maritima) est une plante à bulbe de la famille des Liliaceae selon la classification classique, ou des Asparagaceae ou des Hyacinthaceae selon la classification phylogénétique. Ses autres noms communs sont : Squille, urginée maritime, urginée fausse-scille, charpentaire, oignon marin, oignon de mer.

On ne la trouve que sur les bords de la mer Méditerranée, où on voit en dehors de sa saison affleurer au ras du sol ses énormes bulbes, qui peuvent avoir jusqu'à 20 cm de diamètre. C'est en automne qu'apparaissent les feuilles, larges, lancéolées, entières et dressées. C'est en août-octobre que se montrent les fleurs sous la forme d'un épi serré de fleurs blanches d'un mètre de haut et davantage. Elles sont très serrées et disposées en spirale. La corolle est blanche, veinée de vert davantage à l'extérieur (elle ressemble un peu aux eremurus et aux asphodèles). On trouve en Corse une espèce très voisine, à fleurs mauves et à feuilles élégamment ondulées, qui a les mêmes propriétés.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au cours des Thargélies, fêtes qui, à Athènes et dans les cités ioniennes, se célébraient en mai en l'honneur d'Apollon, dieu purificateur par excellence, deux « pharmakoï » parés l'un d'un collier de figues blanches, l'autre d'un collier de figues noires, étaient escortés à travers la ville ; on les frappait à coups de branches de figuier et de tiges de scille, et on les expulsait hors de la cité pour écarter avec eux les souillures dont on les supposait chargés[1].

Utilisations[modifier | modifier le code]

  • La plante a aussi une valeur ornementale et on la cultive dans les jardins (dans le nord, elle demande l'abri d'une orangerie pour l'hiver).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Séchan et Pierre Lévêque, Les grandes divinités de la Grèce, Éd. E. de Boccard, 1966, p.  205
  2. Livre VII (13, 4)
  3. victime de Deisidaimona, obsessionnel dont le nom est proche d'un synonyme de religion ; en grec ancien δεισδαιμονια

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Scilla maritima L.
  • Urginea maritima (L.) Baker
  • Charybdis maritima (L.) Speta
  • Urginea scilla Steinh.

Images[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]