Science de l'environnement

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La science de l'environnement ou science environnementale est une discipline qui intègre les sciences physiques et biologiques telles la physique, la chimie (la biochimie et la chimie de l'environnement[1]), la biologie, l'écologie, la pédologie, la géologie, la géomorphologie, la géographie, la climatologie, l'écologie rétrospective, l'histoire environnementale, etc. afin de mener l'étude de l'environnement.

Dans un monde de plus en plus mondialisé et glocal certains problèmes tels que le dérèglement climatique et la crise de la biodiversité ne peuvent être appréhendés et traités qu'à l'échelle planétaire ou à celle des biomes et des continents[2]. Les « politiques environnementales »[3] sont construites sur la base des connaissances, bilans et évaluations environnementales apportées par les sciences de l'environnement.

Les science de l'environnement et le citoyen[modifier | modifier le code]

Les sciences de l'environnement contribuent à l'émergence d'une « culture de l'environnement » et dans le monde rural de l'agri-environnement[4] et intègrent parfois une dimension de science citoyenne et science participative, éventuellement dans une perspective de démocratie participative[5]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bliefert, C., & Perraud, R. (2001). Chimie de l’environnement. Air, eau, sols, déchets ; 2ème édition. De.
  2. Peters, D. P., Groffman, P. M., Nadelhoffer, K. J., Grimm, N. B., Collins, S. L., Michener, W. K., & Huston, M. A. (2008) Living in an increasingly connected world : a framework for continental-scale environmental science. Frontiers in Ecology and the Environment, 6(5), 229-237
  3. Barraqué B & Theys J (1971) Les politiques d'environnement. Evaluation de la première génération, 1995.
  4. Rémy J (1998) Quelle (s) culture (s) de l'environnement?. Ruralia. Sciences sociales et mondes ruraux contemporains, (02).
  5. Blondiaux, L., & Fourniau, J. M. (2011). Un bilan des recherches sur la participation du public en démocratie: beaucoup de bruit pour rien?. Participations, (1), 8-35.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ramade F (1993) Dictionnaire encyclopédique de l'écologie et des sciences de l'environnement. Ediscience international.