Sciecq

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sciecq
L'église de Sciecq
L'église de Sciecq
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Poitou-Charentes
Département Deux-Sèvres
Arrondissement Arrondissement de Niort
Canton Canton de Niort-Nord
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Niortais
Maire
Mandat
Jean-Claude Barraud
2014-2020
Code postal 79000
Code commune 79308
Démographie
Population
municipale
588 hab. (2011)
Densité 136 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 22′ 27″ N 0° 28′ 10″ O / 46.3742, -0.46944444444446° 22′ 27″ Nord 0° 28′ 10″ Ouest / 46.3742, -0.469444444444  
Altitude Min. 12 m – Max. 72 m
Superficie 4,33 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres

Voir sur la carte administrative des Deux-Sèvres
City locator 14.svg
Sciecq

Géolocalisation sur la carte : Deux-Sèvres

Voir sur la carte topographique des Deux-Sèvres
City locator 14.svg
Sciecq

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sciecq

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sciecq
Liens
Site web www.sciecq.fr

Sciecq est une commune du centre-ouest de la France située dans le département des Deux-Sèvres en région Poitou-Charentes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Au nord de Niort, sur la rive droite d'une grande boucle de la Sèvre niortaise, se trouve le village de Sciecq.


Vue aérienne de Sciecq
Vue aérienne de Sciecq

Économie[modifier | modifier le code]

Histoire[1][modifier | modifier le code]

Sciecq fait face au château de Mursay, autrefois habité par Agrippa d'Aubigné et par Madame de Maintenon, maitresse de Louis XIV.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

A Sciecq, à la ferme des Loups, de jeunes réfractaires s'étaient réunis et avaient formé le premier "maquis" de la région sous la direction d'un officier et de plusieurs sous-officiers. Les maquisards étaient peu ou pas armés. Ce maquis était classé "AS" (Armée Secrète).

Les "maquis" s'implantaient dans les régions vallonnées et boisées. La ferme des Loups est située à deux kilomètres du bourg au cœur des bois, dans la vallée de la Sèvre Niortaise. Le lieu était donc propice.
Ce maquis a été très discret.

Le groupe ainsi organisé a pris le nom de "Groupe Lambert".

Du 6 au 21 septembre, le Groupe Lambert se transforme en "Compagnie Lambert" en vue de son incorporation au 114e Régiment d'Infanterie. Les "maquisards" vont se transformer en soldats.

La Compagnie Lambert formera la 5e compagnie du 2e bataillon, puis la Compagnie Régimentaire de Mitrailleuses et d'Engins 1 (C.R.M.E.1) du 114e Régiment d'Infanterie (114e R.I).
Ce régiment, après un entrainement rapide de deux mois, sera déployée en octobre 1944, avec d'autres régiments, autour de la poche de La Rochelle.

Des accrochages sérieux, avec l'armée allemande puissamment armée ont eu lieu pendant cette période, les Allemands tentant de passer en force les lignes pour se ravitailler.
Le 1er mars 1945, dans le secteur de Saint-Sauveur, l'affrontement le plus important a eu lieu.

Le régiment tiendra et combattra jusqu'à la libération de La Rochelle, le 8 mai 1945.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2008 Gérard Gélin    
mars 2008   Nicole David[2]    

Démographie[modifier | modifier le code]

À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Pour Sciecq, cela correspond à 2004, 2009, 2014[3], etc. Les autres dates de « recensements » (2006, etc.) sont des estimations légales.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
301 336 337 359 344 325 299 287 288
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
301 317 330 315 294 284 270 256 255
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
254 251 252 249 262 260 236 214 252
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
242 272 344 438 449 473 538 504 574
2011 - - - - - - - -
588 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Au coeur du bourg se dresse une église romane du XIIe siècle. Il existe au sud une grande porte latérale, actuellement murée. Les colonnes supportent un bel arceau orné de sculptures romanes. Les chapiteaux des colonnes sont formés d'animaux symboliques.
  • Trois moulins bordent la boucle de la Sèvre : le moulin de Sciecq, le moulin des Loups et le moulin de Salboeuf.
  • Par le sentier de la Cueille on découvre la fontaine et son lavoir puis un autre lavoir plus récent sur le bord de la Sèvre Niortaise.
  • Médiathèque de Sciecq[6]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Source : Médiathèque de Sciecq
  2. Site de la préfecture, consulté le 31 août 2008
  3. « Calendrier de recensement », sur Insee (consulté le 26 avril 2012)
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011
  6. La Médiathèque de Sciecq