Schwingt freudig euch empor (BWV 36c)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cantate BWV 36
Schwingt freudig euch empor
Titre français Élevez-vous avec allégresse
Date de composition 1725
Auteur(s) du texte
Christian Friedrich Henrici (Picander)

Texte original

Traduction française de M. Seiler
Traduction française note à note
Traduction française interlinéaire

Effectif instrumental
Soli : S T B
chœur SATB
Hautbois d'amour, viole d'amour, violon I/II, alto, basse continue

Partition complète [PDF]
Partition Piano/Voix [PDF]
Informations et discographie (en)
Informations en français (fr)
Commentaires (en)

Schwingt freudig euch empor (Élevez-vous avec allégresse), (BWV 36c), est une cantate profane de Johann Sebastian Bach composée à Leipzig vraisemblablement en 1725. La cantate aurait été jouée le 9 avril 1725.

Histoire et livret[modifier | modifier le code]

La cantate est probablement un hommage à l'un des collègues universitaires de Bach, le professeur de droit Johann Burckhard Mencke à l'occasion de son cinquantième anniversaire. Le nom du recteur Johann Matthias Gesner a été évoqué mais cette hypothèse est aujourd'hui abandonnée. Bach a retravaillé cette cantate en deux versions profanes et sacrées :

Le texte est sans doute de Christian Friedrich Henrici (Picander)[1],[2],[3] qui a publié en 1727 une autre version (Steigt freudig in die Luft), cantate d'anniversaire pour la duchesse d'Anhalt-Köthen. Une cantate anniversaire pour la duchesse a aussi été écrite par (probablement en 1726), mais la musique en est perdue[4],[5].

Structure et instrumentation[modifier | modifier le code]

La cantate est écrite pour hautbois d'amour, viole d'amour, deux violons, alto et basse continue, avec trois solistes vocaux (soprano, ténor, basse) et chœur à quatre voix.

Il y a neuf mouvements :

  1. chœur : Schwingt freudig euch empor
  2. récitatif (ténor) : Ein Herz, in zärtlichem Empfinden
  3. aria (ténor) : Die Liebe führt mit sanften Schritten
  4. récitatif (basse) : Du bist es ja
  5. aria (basse) : Der Tag, der dich vordem gebar
  6. récitatif (soprano) : Nur dieses Einz'ge sorgen wir
  7. aria (soprano) : Auch mit gedämpften, schwachen Stimmen
  8. récitatif (ténor) : Bei solchen freudenvollen Stunden
  9. chœur et récitatif (ténor, basse, soprano) : Wie die Jahre sich verneuen

Musique[modifier | modifier le code]

Le chœur d'ouverture est une forme de « joyeuse » gavotte, soulignant le hautbois d'amour (qui joue aussi un rôle important dans l'introduction du troisième mouvement)[6],[7]. Les récitatifs sont tous secco et assez courts, le récitatif de ténor ne comptant que six mesures[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Finlay, I. (1950). Bach's Secular Cantata Texts. Music and Letters, 189-195.
  2. Christoph Wolff (Eds.): Die Welt der Bach-Kantaten, Metzler/Bärenreiter, Stuttgart und Kassel, 3 Bände Sonderausgabe 2006 ISBN 3-476-02127-0
  3. C. S. Terry and D. Litti, Bach's Cantata Libretti, Journal of the Royal Musical Association 1917 44(1):71-125; doi:10.1093/jrma/44.1.71
  4. Christoph Wolff, Die Welt der Bach-Kantaten, Metzler/Bärenreiter, Stuttgart and Kassel,‎ 2006 (ISBN 3-476-02127-0)
  5. C. S. Terry et D. Litti, Bach's Cantata Libretti, Journal of the Royal Musical Association,‎ 1917, 71–125 p. (ISBN 3-476-02127-0) DOI:10.1093/jrma/44.1.71
  6. Crouch, Simon, « Cantata BWV 36c, BC G 35 », Classical Net,‎ 1999 (consulté le 29 mai 2013)
  7. a et b Mincham, Julian, « Chapter 99 BWV 36b and 36c », jsbachcantatas (consulté le 29 mai 2013)

Erreur de référence : La balise <ref> avec le nom « d.C3.BCrr » définie dans <references> n’est pas utilisé dans le texte précédent.
Erreur de référence : La balise <ref> avec le nom « finlay » définie dans <references> n’est pas utilisé dans le texte précédent.

Voir aussi[modifier | modifier le code]