Schranz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Schranz

Origines stylistiques Techno
Origines culturelles Début des années 2000 ;
Allemagne
Instruments typiques Boîte à rythmes, claviers, sampler, séquenceur, synthétiseurs
Voir aussi Hardtechno

La schranz est un genre de musique électronique, plus précisément un style de hardtechno européen[1], minimaliste et rapide (généralement entre 140 et 160 BPM). Elle est caractérisé par des samples dérivés des machines, des boucles de percussions déformées et un thème essentiellement monotone.

Ce terme est initialement attribué par le disc-jockey allemand Chris Liebing en 1994, avant que le genre en lui-même n'émerge au début des années 2000. Des artistes notables et notoires du genre incluent : Chris Liebing, DJ Amok, DJ Rush, Frank Kvitta, Felix Kröcher et Speedy J.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le terme existe originellement depuis 1994[2],[3], crédité par le disc-jockey et animateur radio originaire de Francfort Chris Liebing à son arrivée dans un disquaire local du nom de Boy Records. À cette période, Liebing parvient à trouver des albums de techno catégorisés Schranz. Dans une entrevue en 2002, Liebing explique que depuis ce jour, la schranz est une « description d'un son plus sombre et distordu. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Dominique Auzias, Frommer's Germany 2009,‎ 2008 (ISBN 0470437901), p. 34.
  2. (de) Chris Liebing, « Schranz - Was ist es? »,‎ Avril 2002 (consulté en 1er avril 2009).
  3. (en) « Chris Liebing erklärt Schranz »,‎ Août 2009 (consulté en 1er avril 2009).

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • (fr) Htscene.org, référence française en matière de communauté hardtechno/schranz