Scaptia beyonceae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Scaptia beyonceae est une espèce de diptères de la famille des Tabanidae découverte dans le plateau d'Atherton dans le nord-est du Queensland en Australie[1]. Découverte en 1981 mais pas décrite scientifiquement jusqu'en 2011, l'insecte est nommé d'après la chanteuse et actrice américaine Beyoncé Knowles[2].

Description[modifier | modifier le code]

Scaptia beyonceae a une extrémité dorée qui se remarque sur son abdomen, formée par un carré dense de poils dorés, ce qui a fourni l'inspiration pour son nom[3]. Faisant partie du sous-genre Plinthina, S. beyonceae est collectée pour la première fois en 1981 avec deux autres spécimens du même sous-genre jusque-là inconnus et l'insecte est officiellement décrite en 2011 par le chercheur du CSIRO Bryan Lessard[4]. Selon Lessard, bien que considéré généralement par les êtres humains d'être des parasites, de nombreux types de tabanidae jouent un rôle important dans la pollinisation des plantes. Ces insectes boivent du nectar de différents types de grevilleas, de théiers et d'eucalyptus[5].

En plus du spécimen de 1981, l'insecte a été seulement collectée à deux autres occasions. Les trois spécimens collectés sont tous des femelles[6].

Appellation[modifier | modifier le code]

L’appellation des espèces animales est tenue de se conformer avec les règles établis par la Commission internationale de nomenclature zoologique (ICZN)[7]. Les règles de l'ICZN permettent aux espèces de recevoir des noms qui honorent des personnes, y compris des célébrités[8]. D'autres espèces ayant le nom de personnes célèbres incluent Hyla stingi, une grenouille nommée d'après le chanteur Sting ; Pachygnatha zappa, une araignée intitulée d'après l'auteur-compositeur-interprète Frank Zappa ; et trois espèces de coléoptères du genre Agathidium (A. bushi, A. cheneyi and A. rumsfeldi) appelés d'après les politiques américains George W. Bush, Dick Cheney et Donald Rumsfeld respectivement[7].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Bryan Lessard et David Yeates, « New species of the Australian horse fly subgenus Scaptia (Plinthina) Walker 1850 (Diptera: Tabanidae), including species descriptions and a revised key », Australian Journal of Entomology, vol. 50, no 3,‎ 2011, p. 241–252 (DOI 10.1111/j.1440-6055.2011.00809.x, lire en ligne)
  2. (en) « Fly named after Beyonce because of bum », The Sydney Morning Herald, Sydney, Australie, Fairfax Media,‎ 13 janvier 2012 (lire en ligne)
  3. (en) Ben Atherton, « CSIRO unveils bootylicious Beyonce fly », ABC Online, Australian Broadcasting Corporation,‎ 13 janvier 2012 (lire en ligne)
  4. (en) Sidney Draggan, « Scaptia beyonceae: new species of fly », Encyclopedia of Earth,‎ 13 janvier 2012
  5. (en) « New species of fly named in honour of performer Beyoncé », CSIRO,‎ 13 janvier 2012
  6. (en) Morgan Jackson, « Irreplaceable fly described from Australia », Biodiversity in Focus,‎ 13 janvier 2012
  7. a et b (en) Sarah C. Nelson, « Beyonce fly Scaptia (Plinthina) beyonceae is as bootylicious as the singer », The Huffington Post,‎ 13 janvier 2012 (lire en ligne)
  8. (en) Jonathan Pearlman, « The Beyonce fly: Researchers name insect with golden behind after singer », The Telegraph,‎ 14 janvier 2012 (lire en ligne)

Lien externe[modifier | modifier le code]