Scanlation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un scanlation, parfois aussi nommé scanslation, scantrad ou mangascan, fait référence à un manga qui a été numérisé (scanné) et traduit par des fans depuis sa langue originale (habituellement le japonais ou le coréen) vers une autre (généralement l'anglais, le français, l'espagnol, l'allemand ou l'arabe).

Les scanlations sont généralement distribués gratuitement en téléchargement sur Internet de diverses manières, par exemple en peer-to-peer ou par IRC.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au départ, la raison d'être des scanlations était que les mangas n'étaient disponibles que dans le pays d'origine, et difficiles à importer. Ainsi, des Japonais numérisaient les mangas et les envoyaient à des amis aux États-Unis ou en Europe. Le phénomène s'est ensuite grandement amplifié.

Aujourd'hui, il y a des centaines de groupes de traduction, la plupart pour traduire les mangas vers l'anglais. Un mouvement parallèle, le fansub qui consiste à sous-titrer les anime, s'est développé de façon tout à fait similaire.

Statut légal[modifier | modifier le code]

Les scanlations violent la législation sur le droit d'auteur, puisqu'ils modifient et redistribuent l'œuvre sans l'accord des ayants droit. Le fait qu'aucun bénéfice commercial ne soit recherché par ceux qui les réalisent ou encore le fait que les personnes morales ou physiques concernées n'ont de toute façon pas cherché à vendre leurs œuvres dans les pays en question ne constituent pas une exception de défense[réf. nécessaire].

Communauté[modifier | modifier le code]

La France aussi a bon nombre de teams (équipes) de scanlation dont la plupart traduit de l'anglais en français. Certains sont cependant aidés par des traducteurs japonais, leur permettant de travailler depuis la langue d'origine. Le scanlation américain reste le plus développé avec plusieurs centaines de teams, qui traduisent soit du japonais (à 25 %), soit du chinois (à 45 %), soit du coréen (à 15 %), soit des autres langues européennes (français et italien principalement) (à 10 %) voire du cambodgien (à 5 %). Il faut donc être prudent et faire attention aux traductions de traductions lorsque l'on traduit de l'anglais en français.

Variante : le scangine[modifier | modifier le code]

Le scangine est une variante du scanlation, qui consiste à inventer un dialogue plutôt que traduire celui de l'original. Généralement fait par un fan qui ne connaît pas la langue de la BD qu'il veut avoir dans sa propre langue, pour s'amuser seul ou pour la partager avec des amis ou bien sur un forum.

Il peut changer le ton de l'œuvre et éventuellement faire une parodie avec des dialogues décalés par rapport aux dessins. C'est une sorte de fan art, mais beaucoup sont contre ces pratiques clandestines qui dénaturent l'œuvre originale et induisent en erreur, car souvent rien n'est indiqué sur l'origine de la BD.


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]