Sazan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Southern All Stars.
Sazan
Vue de Sazan.
Vue de Sazan.
Géographie
Pays Drapeau de l'Albanie Albanie
Archipel Aucun
Localisation Mer Adriatique (mer Méditerranée)
Coordonnées 40° 30′ 00″ N 19° 17′ 00″ E / 40.5, 19.28333340° 30′ 00″ N 19° 17′ 00″ E / 40.5, 19.283333  
Superficie 5 km2
Géologie Île continentale
Administration
Préfecture Vlorë
District Vlorë
Démographie
Population Aucun habitant
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC+1

Géolocalisation sur la carte : Albanie

(Voir situation sur carte : Albanie)
Sazan
Sazan
Îles d'Albanie

Sazan ou Sazanit (en italien Saseno, en grec Sassos) est une petite île d'Albanie, bénéficiant d'une situation stratégique à l'entrée de la baie de Valona (sur laquelle donne la ville de Vlora), d'où son nom de « sentinelle de Vlora » ou que l'historien Petrit Nathanaili de l'université de Tirana appelle dans un article « Porte de l’Adriatique »[1]. En effet, c'est un point stratégique pour surveiller le détroit d’Otrante[1]. Elle a une superficie de 5 km2 et est inhabitée. Elle ne peut être visitée qu'avec des autorisations spéciales (cas du référent en biodiversité du Muséum français de Toulon, en 2012).

Histoire[modifier | modifier le code]

Son nom antique est Sassos ou Sassus.

L'île, jadis romaine et byzantine, a appartenu à Venise de 1204 aux temps modernes, sous le nom de Saso. Après les guerres napoléoniennes, elle fit partie du protectorat britannique des îles Ioniennes.

En 1864 elle fut cédée à la Grèce avec les autres îles ioniennes. À la fin de la Seconde Guerre balkanique en 1913, l'Italie et l'Autriche contraignirent la Grèce à évacuer l'Épire du Nord, île de Sassos incluse (l'Épire était peuplée de Grecs et d'Albanais : le Nord fut attribué à l'Albanie nouvellement indépendante, le Sud à la Grèce).

Sassos, désormais Sazan, ne resta cependant albanaise qu'un an, car l'Italie s'en empara le 30 octobre 1914 et y installa une base militaire. Cette annexion de fait fut plus tard officialisée le 26 avril 1915 dans le Pacte de Londres. Après la Première Guerre mondiale, l'Albanie céda formellement l'île à l'Italie, le 2 septembre 1920 dans un protocole albano-italien.

Elle revînt sous contrôle albanais le 10 février 1947 conformément aux traités mettant fin à la Seconde Guerre mondiale. L'île fut ensuite utilisée par la marine soviétique, basée à Pacha-Limani jusqu'à ce que les relations soviéto-albanaises se détériorent vers 1960.

Environnement[modifier | modifier le code]

En 2010, le littoral autour de l’île est classé Aire marine protégée : cette AMP nommée Karaburun/Sazan devient la première – et à ce jour la seule – d’Albanie. Une initiative qui a poussé le Conservatoire du littoral français à entamer une collaboration avec ses homologues locaux sur la gestion de cette île. En 2012 et 2013, le Conservatoire du Littoral lance ainsi via son initiative PIM (Petites Iles de Méditerranée) des campagnes d’études sur la biodiversité de Sazan. Ces prospections ont révélé la richesse de la biodiversité de l’île : quelques 300 espèces pour la flore, 40 au niveau ornithologique, ou encore dix nouvelles espèces d’insectes jusqu’ici inconnues en Albanie.  Ce riche inventaire, suivi d’une évaluation écologique et d’un état des lieux de la pollution terrestre, permettra de mettre en place un plan de gestion rationnelle de l’île[2].

Philatélie[modifier | modifier le code]

Pendant la plus grande partie de l'occupation italienne, des timbres italiens furent utilisés. Toutefois, en 1923, huit timbres furent surchargés de la mention « Saseno ». Ils ne sont pas particulièrement rares et peuvent coûter 8-10 dollars chacun, bien qu'en trouver sur des enveloppes soit difficile.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Petrit Nathanaili, « L’île de Sazan (Sasεno) ou la « Porte de l’Adriatique » », Balkanologie, vol. VI, no 1-2, Dossier : Contentieux micro-territoriaux dans les Balkans, XIXe-XXe siècles,‎ décembre 2002, p. 41-46 (lire en ligne).
  2. Sources : P. Hoda, M. Mersinllari : Dati sulla vegetazione dell’isola di Saseno, Faculté de Sciences Naturelles, Département de Botanique, Université de Tirana ; Fiche de l'île sur [1], et programme PIM sur [2].

Liens externes[modifier | modifier le code]