Sayeret Matkal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Shalom2.svg Cette page contient des caractères hébreux. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Sayeret Matkal (en hébreu : סיירת מטכ"ל) ou Commando d’État-major désigne l'unité de dernier recours des forces spéciales de Tsahal. Elle est composée des meilleurs soldats d’Israël, étant une des rares unités à avoir un entrainement pluridisciplinaire. Ses principales fonctions sont la lutte contre le terrorisme, la reconnaissance et le renseignement militaire. L'unité (Sayeret) est cependant d'abord et avant tout un moyen de collecte de renseignements, notamment derrière les lignes ennemies. Elle est également en charge du sauvetage d'otages en dehors des frontières israéliennes.

De par la nature même de cette unité, les membres n'ont pas le droit de dire pendant leur service à quel corps ils appartiennent.

Les missions sont classées confidentielles, ce qui fait que tout comme pour le Mossad, les seules missions avérées sont celles dont la divulgation a été voulue par Israël ou suite à un échec.

Historique[modifier | modifier le code]

Créé en 1957, le Sayeret Matkal est conçu sur le modèle du Special Air Service (SAS) britannique, dont l'unité emprunte la devise Who Dares Wins. Le commando dépend du Directorat du renseignement militaire. Il fut créée par un guerrier légendaire du nom d'Avraham Arnan (he).

L'unité puise ses racines dans les traditions du Palmach (unité d'élite de la Haganah) et de l'unité 101 dont elle réclame l'héritage. Elle était tenue tellement secrète que nombre d'Israéliens en ignoraient l'existence jusqu'à leur incorporation dans l'armée. Mais ses succès retentissants conduisirent les officiels israéliens à reconnaître son existence au début des années 1980. L'un de ses commandants (1971-1973) a été Ehud Barak, devenue plus tard chef d'état-major de l'armée israélienne et premier ministre. Ses états de service au sein de l'unité lui vaudront d'être le soldat le plus décoré de Tsahal.

Personnalités ayant servi dans cette unité[modifier | modifier le code]

Certains de ses membres ont accédé aux plus hautes fonctions de l'armée ou du gouvernement isrélien. Outre le général Ehud Barak, nous pouvons citer  :

Opérations[modifier | modifier le code]

L'unité est plus connue pour le raid d'Entebbe dans laquelle elle a sauvé plus de 100 passagers d'un avion détourné. Bien d'autres opérations furent menées :

  • raid sur l'aéroport de Beyrouth en 1969.
  • opération de captures d'officiers syriens (dont un général) pour échange avec des aviateurs israéliens prisonniers en Syrie[Quand ?] ;
  • opération Fontaine de Jouvence : attaque des quartiers généraux de l'OLP à Beyrouth en 1972 ;
  • opération de sauvetage de l'avion détourné de la Sabena le 9 mai 1972.
  • diverses autres opérations pendant la guerre du Kippour et la guerre du Liban.
  • Exécution de nombreux Palestiniens dans Sabra et Chatila en septembre 1982 (cf: Alain Ménargues "Les secrets de la guerre du Liban")
  • L'assassinat de Abou Jihad en Tunisie en 1988.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Haaretz, Notice sur Benjamin Netanyahu, [1]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Colonel Moshe Betser et Robert Rosenberg, Le Commando secret (ISBN 2259003044)