Sawney Bean

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alexandre Bean(e) était le chef d'un clan écossais de 48 membres, exécuté pour meurtre et cannibalisme d’entre 30 et 40 personnes au XVIe siècle.

L’histoire apparaît dans The Newgate Calendar, catalogue de crimes de la Newgate Prison de Londres.

La légende[modifier | modifier le code]

D’après le The Newgate Calendar, Alexandre Bean est né dans l'East Lothian au XVIe siècle. Son père était fossoyeur et tailleur de haies. Il épousa une femme qui partageait ses tendances, et le couple s’installa dans une grotte de la côte située sur une route entre les communes de Girvan et Ballantrae, non loin de Galloway (South Ayrshire) où ils vécurent près de 25 ans.

Leurs nombreux enfants et petits-enfants naquirent majoritairement d’unions incestueuses. La bande a compté jusque huit fils, six filles, dix-huit petits-fils et quatorze petites-filles. Ils survécurent grâce à des embuscades, des enlèvements et autres meurtres de groupes. Les Bean n’étaient pas connus des villages voisins, leurs méfaits étaient pratiqués nuitamment et les restes retrouvés par les villageois sur les plages n’étaient pas chose rare ; par ailleurs le lynchage de nombreux innocents par les citoyens n’ont jamais réussi à arrêter ou dissuader les Bean.

Une nuit, les Bean embusquèrent un couple revenu d’une foire dont l’époux s’est avéré un opposant féroce, pistolet et épée à la main. Les attaquants blessèrent fatalement la dame, et le mari dut la vie sauve à l’arrivée d’un groupe de forains, qui mit les Bean en fuite : leur existence fut ainsi révélée à tous. Le roi Jacques VI eut bientôt écho de la bande, et mit à leur poursuite une troupe de cent hommes et plusieurs chiens, qui retrouvèrent la grotte des Bean à Bannane Head. Le clan fut capturé vivant et transporté fers aux pieds à la prison Tolbooth d’Édimbourg, puis à Leith ou Glasgow, où ils furent exécutés sans procès  : on coupa les parties génitales des hommes, qui furent condamnés à saigner jusqu’à ce que mort s’ensuive. Les femmes et les enfants furent condamnés à assister au spectacle et brûlés vifs.

Girvan, ville située près de la grotte des crimes des Bean, possède son histoire de cannibalisme : une des filles des Bean avait quitté le clan et s’est installée où elle aurait planté le Hairy Tree. Après la capture de sa famille, l’identité de la fille Bean fut révélée et elle fut capturée et pendue au Hairy Tree.

On appelle parfois le père des Bean par le sobriquet Sawney qui est un surnom que l'on donnait aux Écossais dans la langue anglaise; la tradition semble aujourd'hui perdue.

Références[modifier | modifier le code]

  • The Legend of Sawney Bean, by Ronald Holmes, Londres, 1975
  • The Flesh Eaters, by L.A. Morse, Warner Books, 1979
  • Newgate Calendar
  • Bandits et Hors-la-loi, Aut. Stewart Ross - série Fiction ou réalité parue chez Olympe Ed.