Savon d'Alep

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Savon d'Alep

Le savon d'Alep est un savon fabriqué à partir d'huile d'olive, d'huile de baies ou de feuilles de laurier, et de soude.

Historique[modifier | modifier le code]

Le savon d'Alep a été élaboré, à l'origine, dans la ville d'Alep. Sa recette aurait atteint l'Europe au XIIe siècle. Des savonneries virent le jour en Espagne et en Italie. La production reste cependant faible. Il est donc ainsi le lointain ancêtre de l'ensemble des savons durs et, en particulier, celui du savon de Marseille, qui date de la fin du XVe siècle[réf. nécessaire][1]. Les techniques et les ingrédients de base utilisés pour la fabrication de ce savon sont restés identiques au cours des siècles[2].

Fabrication[modifier | modifier le code]

Son procédé de fabrication et sa composition n'ont jamais varié depuis l'Antiquité[réf. nécessaire] : huiles végétales (olive et laurier), eau, soude végétale. La fabrication traditionnelle ne contient aucun produit de synthèse, aucun solvant, aucun colorant, aucun fixateur de parfum, aucun dérivé de graisse animale.

Le principal corps gras utilisé est l'huile d'olive de deuxième pression. Pour obtenir la saponification, l'huile d'olive est mise dans une cuve enterrée, avec de l'eau et de la soude d'origine végétale (salicorne, Salsola kali). Le contenu est chauffé à ébullition pendant trois jours dans des chaudrons de cuivre, durant lesquels la réaction chimique transforme l'huile en savon liquide. L'huile de baie de laurier est ajoutée à la fin du processus. Cette huile de baie de laurier, aussi appelée beurre de laurier, ne doit pas être confondue avec l'huile essentielle de laurier, obtenue par distillation des feuilles et non pas du fruit (baie).

La pâte est étalée sur le sol, recouvert de papier paraffiné, de l'atelier. Pendant que le savon refroidit, des ouvriers, avec une planche attachée à chacune de leurs chaussures, marchent sur le savon pour uniformiser son épaisseur. Ensuite, le savon, toujours sur le sol, est coupé en blocs avec un instrument qui ressemble à un râteau et les pains sont estampés.

Ils sont empilés et, après avoir suffisamment séché, sont stockés dans une cave où ils vieillissent pendant un an. Pendant le vieillissement, plusieurs modifications se produisent : la soude qui n'a pas réagi avec l'huile se décompose ; le taux d'humidité diminue ; l'extérieur des pains devient marron (la chlorophylle, en l'absence de soleil et donc de photosynthèse, s'oxyde lentement en surface), alors que l'intérieur demeure vert.[réf. nécessaire]

Le savon d'Alep traditionnel se présente toujours sous la forme d'un pain marron, sur lequel sont inscrits le nom du fabricant ainsi que la qualité du savon. À celui-ci, se sont récemment ajoutés de nombreux savons moulés, de tailles plus ou moins réduites, de couleurs et de compositions variées.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le savon d'Alep fut connu en Europe après les croisades. Les premières savonneries européennes, datant du XIIe siècle, virent le jour en Espagne et en Italie. Leur taille reste minime et la production est faible. Il faut attendre le XVe siècle pour qu'une ville européenne, Marseille, soit réputée pour son savon naturel
  2. les-savons

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :