Saveuse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saveuse
Église Notre Dame de la Nativité
Église Notre Dame de la Nativité
Blason de Saveuse
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Somme
Arrondissement Amiens
Canton Amiens 1er (Ouest)
Intercommunalité Communauté d'agglomération Amiens Métropole
Maire
Mandat
Claude Meulin
2008-2014
Code postal 80470
Code commune 80730
Démographie
Population
municipale
781 hab. (2011)
Densité 196 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 54′ 02″ N 2° 13′ 06″ E / 49.9006, 2.2183 ()49° 54′ 02″ Nord 2° 13′ 06″ Est / 49.9006, 2.2183 ()  
Altitude Min. 39 m – Max. 105 m
Superficie 3,99 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saveuse

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saveuse

Saveuse est une commune française, située dans le département de la Somme en région Picardie.

Géographie[modifier | modifier le code]

SAVEUSE35.JPG

Niché au cœur de la verdure picarde, le village de Saveuse se situe à 8 km à l'Ouest de la ville d'Amiens. Le territoire de la commune est borné par cinq communes : Dreuil-lès-Amiens au Nord, à l'Est Amiens, au Sud-Est Pont-de-Metz, au Sud-Ouest Ferrières et au Nord-Ouest Ailly-sur-Somme. Saveuse fait partie de la communauté d'agglomération Amiens Métropole.

Le village se situe sur la pente du plateau qui forme la rive gauche de la vallée de la Somme. Son territoire de 399 ha, est passablement accidenté. L'altitude cumule à 85 m au Sud-Est de la forêt d'Ailly ; l'altitude la plus basse, soit 45 m, se trouve dans la vallée de Grâce. Le village, très verdoyant, est propice aux balades et aux randonnées. Il est d'ailleurs traversé par le GR 123.

Histoire[modifier | modifier le code]

On sait peu de choses des origines du village, le peuplement est ancien et remonterait à l'époque gallo-romaine. La première mention écrite concernant un seigneur du village remonte au XIe siècle. À cette époque, Saveuse dépend de la seigneurie de Picquigny.

Saveuse a donné son nom à une famille de chevaliers dont plusieurs membres se sont illustrés au cours du Moyen Âge.

En 1190, Philippe de Saveuse part pour la Terre sainte avec Philippe Auguste pour la Troisième croisade.

Marlet de Saveuse fut premier chambellan des rois Charles V et Charles VI.

Hector de Saveuse se distingua au siège d'Arras en 1414. Guillaume de Saveuse eut la garde de Charles VI pendant sa démence et fut tué à la Bataille d'Azincourt en 1415.

Philippe de Saveuse, capitaine de la ville d'Amiens, créa en 1442 le couvent des filles de Sainte Claire.

Imbert de Saveuse, chevalier, seigneur de Lozinghem, Marquion, Vraigne, conseiller et maître des requêtes de l'hôtel du roi, bailli d'Amiens, épouse vers 1530 Marie de Saint-Fuscien, possédant les terres de Querrieu, Coisy, Renneville et Bougainville.

Gabrielle de Saveuse, dame de Querrieu, épouse en secondes noces le 14 janvier 1596 Robert de Gaudechart. Leur fils François de Gaudechart reçoit le titre de marquis de Querrieu le 5 septembre 1653.

Au fil des siècles le village a été victime des différentes guerres et invasions. Par exemple, il fut pillé par les Anglais en 1465. Lors de la Guerre de Trente Ans les Espagnols brûlèrent le village le 21 août 1636.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Saveuse

Les armes peuvent se blasonner ainsi : De gueules à la bande d'or, accompagnée de six billettes du même[1].


Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Mars 2001   Claude Meulin   Réélu pour le mandat 2008-2014[2]
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 781 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
307 325 354 405 434 424 441 472 526
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
514 498 485 445 431 405 368 392 341
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
327 317 289 309 307 299 301 285 340
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011 -
355 604 858 864 776 726 719 781 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4])
Histogramme de l'évolution démographique


En 1674, on peut estimer la population à 140 habitants. En 1792, soit 118 ans plus tard, la population s'élève à 330 habitants. On constate que la population du village continue d'augmenter dans la première moitié du XIXe siècle, pour atteindre plus de 500 habitants en 1860 puis décroît dans la seconde moitié, à cause d'une diminution de la fécondité et de l'exode rural. En 1906, le village a retrouvé son niveau de population de 1792. La population du village reste relativement stable jusqu'en 1960. Après cette date des lotissements furent construits ce qui permit à la population d'augmenter pour dépasser les 900 habitants. Actuellement la commune compte près de 800 habitants.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Notre Dame de la Nativité, restaurée en 2006.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Localité liée à l'histoire de la famille Saveuse, celle même de l'actrice Laure Saveuse.
  • Xavier de Hauteclocque, né à Saveuse le 12 août 1897 ; journaliste et écrivain.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. La Banque du Blason
  2. [xls] « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr,‎ 27 janvier 2009 (consulté le 5 avril 2009)
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Répertoire des noms de famille de la Somme en 1849 - René Boyenval, René Debrié, René Vaillant - 232 pages, Editions Éklitra (Amiens, 1972)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :