Saudade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saudade (1899) par Almeida Júnior

Saudade est un mot portugais, Sodade en cap-verdien, qui exprime une mélancolie empreinte de nostalgie, sans l'aspect maladif.

Saudade est généralement considéré comme le mot portugais le plus difficile à traduire[réf. nécessaire].

En roumain le mot « dor » exprime en partie les mêmes sentiments qu'on ne peut décrire que par le chant. En slovaque, « clivota » ou « cnenie » signifient un désir nostalgique de quelque chose qui nous manque. Il en est de même pour le mot allemand « Sehnsucht »[1].

Le musicien Pierre Barouh le définit comme un « manque habité »[2].

Au Brésil, le jour de saudade est officiellement célébrée le 30 janvier[3],[4].

Présentation[modifier | modifier le code]

La saudade est différente de la nostalgie. Dans cette dernière, il y a un sentiment mêlé de joie et de tristesse, le souvenir du bonheur, mais aussi la mélancolie d'une existence unique dans le passé et d'un retour en arrière impossible. La saudade exprime un désir intense, pour quelque chose que l'on aime et que l'on a perdu, mais qui pourrait revenir dans un avenir incertain.

On parle de saudade dans deux cas, d'abord pour quelqu’un qui est éloigné de son pays, et qui garde l'espoir de revenir un jour ; le terme est également employé par les Portugais pour évoquer la nostalgie du passé. Elle peut également s'appliquer à celui qui, resté au pays, se souvient de l'être cher parti.

La saudade est un mot considéré comme intraduisible. On essaie de l’expliquer et de lui donner un sens, mais on n’obtient qu’une idée approximative de ce mot. La saudade ne s’explique pas, elle se vit.

Plusieurs personnes ont essayé de la traduire, mais son sens reste malgré tout approximatif dans une autre langue. D’après certains, la saudade peut se « comparer à un ensemble très fort de plusieurs états d’âmes comme un mélange de mélancolie, de tristesse, de regrets, de rêverie, de nostalgie et d’insatisfaction ». Si la saudade exprime une nostalgie absolue selon certains, elle exprime pour d'autres l'ennui « d’une personne, d’un lieu, d’un moment, d’une circonstance… du passé, du présent ou du futur ». Le mot saudade pourrait être un cousin proche du spleen et du mal de vivre des auteurs romantiques français. Cependant, c’est un mal de vivre dans lequel on souffre, c’est un rappel malheureux d’un événement heureux.

On peut également la ressentir comme une forme de mélancolie, de nostalgie de choses qui ne seront jamais, qui auraient pu être. Une sorte de « nostalgie anticipée ». Il s'agit d'un état d'esprit, d'un état moral, que l'on peut obtenir, ressentir dans certaines conditions, dont celles énumérées ci-dessus.

La saudade a diverses significations et chacun peut avoir sa propre idée de ce sentiment. D’ailleurs, plusieurs personnalités portugaises peuvent témoigner de cela :

Toutefois, généralement, tous s’accordent sur le principe que la saudade exprime une nostalgie extrême.

Références dans la culture[modifier | modifier le code]

  • Le chanteur Bonga Kuenda est l'interprète de la mélodie et de la chanson Sodade sur l'album Angola 74
  • Le chanteur Bernard Lavilliers a écrit et interprété une chanson sur ce thème, Saudade sur l'album Arrêt sur image.
  • Le bluesman Chris Rea chante également un morceau appelé Saudade, en hommage à Ayrton Senna.
  • La chanteuse cap-verdienne Cesária Évora interprète une chanson appelée Sodade.
  • Le chanteur Étienne Daho interprète le titre Saudade sur l'album studio Paris ailleurs.
  • Le groupe Extreme, dont les guitariste et batteur actuels sont portugais, a sorti un album intitulé Saudades de Rock.
  • Saudade - Wolverine, une bande dessinée de Jean-David Morvan, Philippe Buchet et Walter Pezzali.
  • Le groupe de musique Love and Rockets a composé une pièce intitulée Saudade de l'album Seventh dream of the teenage heaven.
  • Le groupe français Chinese Man interprète le titre Saudade dans l'album Racing With The Sun sorti en 2011.
  • Le chanteur Charles Aznavour interprète le titre La saudade sur l'album Aznavour (Je bois).
  • Jim Harrison dans son autobiographie En marge (Collection 10/18 Domaine Etranger, numéro 3698), p.39 : "Je parle d'un sentiment plus proche de la notion portugaise de saudade, une personne, un lieu ou un sentiment de la vie irrémédiablement perdu ; une ombre intime qui vous accompagne partout et qui, même si vous l'oubliez le plus souvent, peut à tout moment vous déchirer le cœur, une sentimentalité obstinée, une violente colère à l'idée que vous n'êtes pas là où vous aimeriez être, une mélancolie irrationnelle et enfantine, née de la conviction que vous vous êtes vous-même induit en erreur et dupé en épousant un mode de vie auquel vous n'avez jamais réussi à adhérer complètement."
  • Dans le film de Volker Schlöndorff, Ulzhan, Shakuni, le vendeur de mots interprété par David Bennent, demande à Charles, interprété par Philippe Torreton, d'essayer de traduire le mot portugais Saudade.
  • L'album Saudade du groupe non signé Youth.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.arte.tv/fr/le-mot-sehnsucht/2106164,CmC=2477394.html
  2. Daniel Mille, une «Attente» qui va de soie sur le site de Libération
  3. http://www2.portoalegre.rs.gov.br/pwdtcomemorativas/default.php?reg=11&p_secao=57
  4. http://www.brasilescola.com/datacomemorativas/dia-da-saudade.htm

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]