Sauce tartare

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La sauce tartare est généralement servie avec du poisson frit.

La sauce tartare est une sauce très relevée composée d’une mayonnaise à laquelle on ajoute une pointe de piment et un hachis de ciboulette, persil, cerfeuil, estragon, câpres et cornichons[1].

Elle ne comprend pas de moutarde, ce qui la différencie de la sauce rémoulade[1].

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Selon Joseph Favre[1], le terme « tartare » viendrait des barbares nordiques et se serait appliqué à des préparations panées grillées, accompagnées d’une sauce relevée ; les préparations panées ont ensuite été dénommées « à la polonaise » en cuisine française mais le nom est resté pour la sauce.

Les tartares sont une appellation erronée des peuples turco-mongols dont le territoire était également appelé Tartarie en occident, venant d'une confusion avec le peuple turc des Tatars, vivant à proximité des mongols. Ces peuples ont amené en Europe de nombreux plats de brasserie basés sur l'alimentation de l'Europe de l'Est, comme la choucroute (apporté du Nord-Est, région toungouse de la Chine par les Huns, voir article, on y trouve également saucisses et jarret de porc dans la cuisine traditionnelle), ou le steak tartare, également traditionnellement consommé sous le nom de Yukhoe en Corée. La culture de celle-ci est très influencée par les Mongols (lutte mongole et Ssireum, langue, traditions chamaniques…).

Usage[modifier | modifier le code]

La sauce tartare sert principalement d'accompagnement aux poissons comme le Fish and chips, à certains fruits de mer comme le Crabe en mue, aux viandes, aux mets panés.

Elle n’intervient pas dans la préparation du steak tartare.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. a, b et c Joseph Favre,Dictionnaire universel de cuisine. Encyclopédie illustrée d'Hygiène alimentaire, Librairie-imprimerie de la Bourse de commerce, Paris, 1883, p. 1846 et 1847