Satyagraha (opéra)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Satyagraha
Image décrite ci-après
Gandhi en Afrique du Sud - 1909

Genre Opéra
Nbre d'actes 3 actes
Musique Philip Glass
Livret Philip Glass, Constance de Jong
Langue
originale
Sanskrit
Dates de
composition
1979
Création
Stadsschouwburg de Rotterdam,
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas

Satyagraha est un opéra en trois actes pour orchestre, chœur et solistes, composé en 1979[1] par Philip Glass, sur un livret réalisé par la compositrice et dramaturge Constance DeJong.

L'opéra est fondé sur la vie de Mohandas Karamchand Gandhi, et forme le second volet de la trilogie des portraits, dont le but est de décrire des personnages qui changèrent le monde. Les premier et troisième volets sont Einstein on the Beach et Akhnaten.

Le style musical de l'œuvre s'éloigne du minimalisme et c'est la première fois que Philip Glass compose pour un large orchestre. La distribution inclut 2 sopranos, 2 mezzo-sopranos, 2 ténors, un baryton et 2 basses ainsi qu'un large chœur (sopranos, altos, ténors et basses). L'orchestre se compose d'instruments à cordes (violons, altos, violoncelles et contrebasses), d'instruments à vent (flutes, piccolo, clarinettes, clarinette basse, hautbois, cor anglais, bassons) et d'un orgue. Il ne contient ni cuivres ni percussions. Glass dira, à propos de cette forme orchestrale nouvelle pour lui : « Dans Satyagraha, l'orchestre a, en grande partie, la même sonorité que le Philip Glass Ensemble. Il ne m'est jamais venu à l'esprit d'essayer de créer un son orchestral standard. Je veux conserver ma sonorité. Il y a très peu d'écriture pour soliste. Je me concentre sur des timbres mélangés - comme si l'orchestre était un orgue. »[2].

Le titre de l'opéra se réfère au concept de la résistance non-violente à l'injustice, Satyagraha, et le texte, tiré de la Bhagavad Gita, est chanté dans la langue Sanskrite originale. Lors des représentations, une traduction est généralement offerte en sous-titres.

Représentations successives[modifier | modifier le code]

Satyagraha fut commissionné par la ville de Rotterdam, et la première eut lieu au Stadsschouwburg (théâtre municipal) le 5 septembre 1980, jouée par l'opéra des Pays-Bas, la chorale du Conservatoire de Rotterdam (CodArts) et l'orchestre symphonique d'Utrecht, dirigé par Christopher Keene (en)[3]. En 1981, l'opéra fut joué par l'opéra de Stuttgart, qui donna également une représentation complète de la trilogie en 1990.

La version allemande de 1981 fut filmée en 1983 et donna lieu à une publication vidéo[4].

En 2002, Philip Glass réutilisera le thème de Protest, acte II scène 3, lorsqu'il composera I'm going to make a cake, pièce de la musique du film The Hours.

Une nouvelle production a été créée à l'English National Opera (ENO) de Londres en avril 2007, en coproduction avec le Metropolitan Opera (Met) de New York, qui l'a offert en avril 2008. Satyagraha a ensuite eu une reprise à Londres du 25 février au 26 mars 2010[5] ainsi qu'à New York en novembre 2011. Une des représentations de 2011, celle du 19 novembre pour être plus exact, a été le cinquantième opéra à être filmé et diffusé en direct dans les cinémas du monde entier venant du Met, faisant partie de la série The Met : Live in HD.

Personnages[modifier | modifier le code]

Rôle Voix Distribution de la création mondiale, 5 septembre 1980
Direction : Christopher Keene
Gandhi ténor Douglas Perry
Miss Schlesen soprano Claudia Cummings
M.. Kallenbach bariton Bruce Hall
Mrs. Alexander contralto Rhonda Liss
Mrs. Naidoo soprano Iris Hiskey
Kasturbai soprano Beverly Morgan
Parsi Rustomji baryton-basse Tom Haenen
Arjuna ténor René Claassen
Krishna baryton-basse Richard T. Gill  (en)
Duryodhana rôle muet
Leon Tolstoï rôle muet
Rabîndranâth Tagore rôle muet
Martin Luther King, Jr. rôle muet

Argument[modifier | modifier le code]

La ferme de Tolstoï en 1910.
New Castle March en 1913.

L'opéra est en trois actes, se référant chacun à un personnage historique: Leon Tolstoï, Rabîndranâth Tagore et Martin Luther King, Jr.. Pour Philip Glass, ces trois personnages représentent le passé, le présent et le futur de Satyagraha. Le passé est représenté par Léon Tolstoï qui fut un des inspirateurs de Gandhi. Ils échangèrent une correspondance jusqu'au décès de Tolstoï en 1910. Le présent est représenté par Tagore, poète et humaniste que Gandhi reconnaissait comme seule autorité morale en vie. Enfin, le futur est représenté par King, que Glass considère être un Gandhi américain.

  • I. Tolstoy
    • On the Kuru Field of Justice
    • Tolstoy Farm (1910)
    • The Vow (1906)
  • II. Tagore
    • Confrontation and Rescue (1896)
    • Indian Opinion (1906)
    • Protest (1908)
  • III. King
    • New Castle March (1913)

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Douglas Perry (ténor), Claudia Cummings (soprano), Rhonda Liss (alto), Robert McFarland (baryton), Scott Reeve (basse), Sheryl Woods (soprano), New York City Opera Orchestra and Chorus dirigé par Christopher Keene. CBS Masterworks (1984).
  • Songs from the Trilogy, CBS Records (1989), compilation incluant quatre extraits de Satyagraha ainsi que des extraits de Einstein on the Beach et Akhnaten

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Heroes and villains in modern opera par Stephen Smoliar dans le San Francisco Examiner du 25 janvier 2013.
  2. citation de Philip Glass dans le livret de l'album Satyagraha (CBS Masterworks)
  3. (en) Philip Glass.com Satyagraha
  4. (en) Philip Glass: Satyagraha - Trailer - Cast - Showtimes - New York Times
  5. (en) Satyagraha par Andrew Clements dans le Guardian du 28 février 2010.