Saturargues

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saturargues
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Languedoc-Roussillon
Département Hérault
Arrondissement Montpellier
Canton Lunel
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Lunel
Maire
Mandat
Martine Dubayle-Calbano
2014-2020
Code postal 34400
Code commune 34294
Démographie
Gentilé Saturarguois
Population
municipale
899 hab. (2011)
Densité 150 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 43′ 24″ N 4° 06′ 51″ E / 43.7233333333, 4.1141666666743° 43′ 24″ Nord 4° 06′ 51″ Est / 43.7233333333, 4.11416666667  
Altitude Min. 16 m – Max. 68 m
Superficie 5,99 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saturargues

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saturargues

Saturargues est une commune française située dans le département de l'Hérault et la région Languedoc-Roussillon.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte

Saturargues est situé à 7 km de Lunel.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Saturargues est un village de 870 habitants, situé à l'extrême Est du département de l'Hérault, à deux pas du fleuve Vidourle et à quatre kilomètres au Nord de Lunel (22000 hab.).

Il est desservi par la route départementale D34 qui l'évite pour se diriger vers Sommières.

Son ancienneté est attestée par son nom, d'origine romaine (Saturus ager = le champ de Saturus ou Saturninus, un colon romain établi en ce lieu alors arrosé par le Vidourle). D'ailleurs la Via Domitia (Voie Domitienne), voie romaine, traverse la commune au Sud de son territoire, et conduit les randonneurs empruntant le GR 653, du pont romain et de l'oppidum d'Ambrussum vers Montpellier.

Au Moyen Âge, la paroisse de Saturargues fait partie de la baronnie de Lunel. Son église citée en 1119 dans la bulle du pape Calixte II, a été restaurée en 1986, ce qui a permis de mettre au jour le plus riche décor intérieur des établissements clunisiens en Bas-Languedoc.

En 1703, Saturargues village catholique et royaliste a été attaqué par les camisards et soixante de ses habitants furent massacrés (Plaque commémorative devant l'église).

L'activité du village était vouée à l'agriculture et plus particulièrement à la viticulture. Nous sommes, ici, en plein terroir du célèbre Muscat de Lunel. Actuellement il ne reste que cinq ou six familles d'exploitants agricoles et le village qui est passé en une vingtaine d'année de 300 à 700 habitants se compose d'artisans et d'employés ou cadres travaillant à l'extérieur. La présence sur la commune d'un échangeur de l'autoroute A9, facilite d'ailleurs ces déplacements vers Nîmes ou Montpellier situés à 25km de part et d'autre de celui-ci.

L'habitat s'est adapté. Le cœur du village, centre ancien s'est restauré, tandis que quelques petits lotissements développaient les habitations surtout à l'Ouest de celui-ci. En s'arrondissant, l'urbanisation a préservé en son centre, des espaces de vie : une Esplanade moderne et spacieuse, et une grande salle polyvalente pour les activités associatives.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1959 1989 Henri Vedel SE maire
Mars 1989 Mars 2008 Janick Barbusse SE Maire
Mars 2008 Mars 2014 Lionel Omont SE Maire
Mars 2014 en cours Martine Dubayle Calbano SE Maire

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 899 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
202 169 165 236 265 266 260 264 274
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
269 285 282 241 238 192 176 197 200
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
216 243 223 245 234 232 220 197 188
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
234 253 275 291 461 596 803 867 899
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique


Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Une très belle église romane du XIIe classée monument historique

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Saturargues Blason D'azur à Notre-Dame d'or.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011