Sarrah Ben M’barek

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sarrah Ben M'barek (سارة بن مبارك), âgée de 28 ans en 2007, est une chercheuse tunisienne spécialisée dans la biotechnologie végétale au Plant Research International de Wageningue (Pays-Bas).

En 2007, elle reçoit une bourse de L'Oréal et de l'Unesco destinée à aider les jeunes doctorantes à poursuivre leurs recherches à l'étranger ; elle s'élève à 40 000 dollars sur deux ans[1]. Le projet qui lui vaut cette récompense vise à développer des méthodes de lutte durable contre un pathogène fongique responsable de la septoriose du blé, Mycosphaerella graminicola, constituant une menace pour la production mondiale de blé[1] et la perte de la moitié de la récolte en Tunisie[2].

Dans ce cadre, elle rejoint le centre de recherche Plant Research International de l'université de Wageningen (Pays-Bas), où elle obtient un master en biotechnologie végétale puis prépare un doctorat[2]. Dans le même temps, elle assure des enseignements à l'Institut national agronomique de Tunisie[2]. En 2009, elle obtient le Jan Ritzema Bos Award, octroyé par l'Académie royale de pathologie végétale (Pays-Bas)[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (fr) « Sarrah Ben M'barek bénéficie d'une bourse L'Oréal - UNESCO », Le Temps, 3 mars 2007
  2. a, b et c (en) Alumna Sarrah Ben M'Barek - MSc Plant Biotechnology (Wageningen UR)
  3. (fr) « La Tunisienne Sarra M'Barek obtient le prix de la meilleure recherche scientifique en Hollande », Business News, 3 juillet 2009