Sarat Chandra Das

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sarat Chandra Das en 1904

Sarat Chandra Das, né le 18 juillet 1849 à Chittagong et mort le 5 janvier 1917, est un lettré indien féru de langue tibétaine et de culture tibétaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1874, il est nommé directeur du Pensionnat bhoutia tibétain de Darjeeling. Lama Ugyen Gyatso, un moine du monastère de Pemayangtse au Sikkim, est alors le professeur de tibétain dans cette école[1].

Il travaille un temps comme espion pour les Britanniques, partant en expédition au Tibet pour rassembler des informations sur les Tibétains, les Russes et les Chinois. Après qu'il a quitté le Tibet, les raisons de son séjour sont découvertes et de nombreux Tibétains qui s'étaient liés d'amitié avec lui et qui l'avaient aidé dans son entreprise sont victimes de représailles[2].

Il nomme sa maison « Lhassa Villa » et y reçoit de nombreux invités notoires, dont Charles Alfred Bell et Ekai Kawaguchi. Il compile un dictionnaire tibéto-anglais, qui est publié en 1902.

En 1885, il rencontre William Woodville Rockhill à Pékin[3].

Il meurt le 5 janvier 1917.

Rudyard Kipling s'inspira de sa vie pour le personnage de Hurree Chunder Mookerjee, l'agent E.17 de son roman Kim[4].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Tibetan-English Dictionary, Ed. Dzambala, 8 juin 1996, (ISBN 2-906940-27-5)
  • Avec William Woodville Rockhill, Voyage à Lhassa et au Tibet central, Olizane, 1994, (ISBN 2-88086-147-0), (en) Journey To Lhasa & Central Tibet. 1st Edition: John Murray (England) (1902). Reprint: Kessinger Publishing, LLC (2007). Modèle:ISBN 978-0-548-22652-0. Republished as: Lhasa and Central Tibet, Cosmo (Publications, India); New edition (2003). (ISBN 978-81-7020-435-0).
  • (en) Contributions on the religion, history &c., of Tibet: Rise and progress of Jin or Buddhism in China. Publisher: s.n. (1882).
  • (en) Narrative of a journey to Lhasa in 1881-82. Publisher: s.n. (1885).
  • (en) Narrative of a journey round Lake Yamdo (Palti), and in Lhokha, Yarlung, and Sakya, in 1882. publisher: s.n (1887).
  • (en) The doctrine of transmigration. Buddhist Text Society (1893).
  • (en) Indian Pandits in the Land of Snow. Originally published at the end of the 19th century. Reprint: Rupa (2006). (ISBN 978-81-291-0895-1).
  • (en) A Tibetan-English dictionary, with Sanskrit synonyms. 1st Edition - Calcutta, 1902. Reprint: Sri Satguru Publications, Delhi. 1989.
  • (en) An introduction to the grammar of the Tibetan language;: With the texts of Situ sum-tag, Dag-je sal-wai melong, and Situi shal lung. Darjeeling Branch Press, 1915. Reprint: Motilal Barnasidass, Delhi, 1972.
  • (en) Autobiography: Narratives of the incidents of my early life. Reprint: Indian studies: past & present (1969).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. A JOURNEY TO TASHI-LHUNPO IN 1879
  2. Le gouverneur de Gyantsé et sa femme, qui avaient aidé Sarat C. Das, furent condamnés à la prison à vie, virent leurs domaines confisqués et plusieurs de leurs domestiques mutilés (mains et pieds coupés, yeux arrachés) et abandonnés à leur sort. Cf. (en) Laurence Austine Waddell, Lhasa and Its Mysteries: With a Record of the Expedition of 1903-1904 (Livre numérique Google), Cosimo, Inc., 2007, 740 pages, p. 79 : « The ruin thus brought about by the Babu's visit extended also to the unfortunate Lama's relatives, the governor of Gyantsé (the Phal Dahpön) and his wife (Lha-cham), whom he had persuaded to befriend Sarat C. Das. These two were cast into prison for life, and their estates confiscated, and several of their servants were barbarously mutilated, their hands and feet were cut off and their eyes gouged out, and they were then left to die a lingering death in agony, so bitterly cruel was the resentment of the Lamas against all who assisted the Babu in this attempt to spy into their sacred city. »
  3. Florence et Hélène Béquignon, introduction de Sarat Chandra Das, William Woodville Rockhill, Voyage à Lhassa et au Tibet central, traduction Florence et Hélène Béquignon, Olizane, 1994, (ISBN 2-88086-147-0), p. 13.
  4. Florence et Hélène Béquignon, introduction de Sarat Chandra Das, William Woodville Rockhill, Voyage à Lhassa et au Tibet central, traduction Florence et Hélène Béquignon, Olizane, 1994, (ISBN 2-88086-147-0), p. 9.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :