Sarashina nikki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vue du manuscrit.

Le Sarashina nikki (更級日記, Sarashina nikki ou Sarashina niki?, litt. Chroniques de Sarashina) est une œuvre japonaise écrite par la fille de Sugawara no Takasue pendant la période Heian. Elle y raconte sa vie de l'âge de 13 ans à 52 ans. Le genre littéraire nikki signifie littéralement journal intime, mais se rapproche plus de mémoires autobiographiques ou de compilations d'anecdotes, de récits de voyage, de poésie, etc. À la cour de Heian, les intrigues et les romances au palais restent un thème privilégié[1].

D'autres journaux sont contemporains au Sarashina nikki, comme le Journal de Murasaki Shikibu ou le Izumi Shikibu nikki. Ces trois journaux ont été publiés en français sous le titre Journaux des dames de cour du Japon ancien (traduit par Marc Logé aux éditions Picquier en 1998).

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Edwin O. Reischauer, Japan: The Story of a Nation, McGraw-Hill,‎ 1990 (ISBN 9780075570745), p. 29