Sarah Gronert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sarah Gronert
Carrière professionnelle
2007
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Naissance 6 juillet 1986 (28 ans)
Prise de raquette Droitière, revers à deux mains
Gains en tournois 96 009 $
Palmarès
En simple
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 164e (14/05/2012)
En double
Titres 0
Finales perdues 0

Sarah Gronert (née le 6 juillet 1986) est une joueuse de tennis professionnelle allemande qui évolue sur le circuit ITF depuis 2007.

Elle compte à ce jour six titres ITF en simple et un en double, mais aucun sur le circuit WTA.

Carrière tennistique[modifier | modifier le code]

En 2009, elle remporte le tournoi ITF de Kaarst (Allemagne), celui de Raanana (Israël), qu'elle gagne également en double, celui de Darmstadt (Allemagne, doté de 25 000$) et celui de Versmold (Allemagne, doté de 10 000$).

En 2010, elle remporte le titre ITF à Glasgow (Écosse) et en 2011 elle s'impose à nouveau à Kaarst.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titre en simple dames[modifier | modifier le code]

Aucun

Finale en simple dames[modifier | modifier le code]

Aucune

Titre en double dames[modifier | modifier le code]

Aucun

Finale en double dames[modifier | modifier le code]

Aucune

Classements WTA[modifier | modifier le code]

Classements en simple en fin de saison[modifier | modifier le code]

Année 2008 2009 2010 2011 2012
Rang 735 en augmentation 269 en augmentation 245 en augmentation 204 en diminution 237

Source : (en) Classements de Sarah Gronert sur le site officiel du WTA Tour (rankings overview)

Hors des courts[modifier | modifier le code]

Controverse de genre[modifier | modifier le code]

Sarah Gronert est née hermaphrodite, avec à la fois les organes génitaux mâles et femelles. À l'âge de dix-neuf ans, une opération chirurgicale a enlevé les organes sexuels présentant une apparence « masculine ».

Bien que juridiquement considérée comme une femme, son cas alimente certaines controverses[1] qui ne sont pas sans rappeler celles dont fut aussi l'objet la transsexuelle Renée Richards, à la fin des années 1970.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Lauren Johnston, « German tennis player Sarah Gronert embroiled in gender controversy », sur New York Daily News,‎ 20 mars 2009 (consulté le 17 novembre 2009)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]