Saraï (Skopje)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saraï
Сарај
Blason de Saraï
Héraldique
Drapeau de Saraï
Drapeau
Le lac de baignade
Le lac de baignade
Administration
Pays Drapeau de la Macédoine Macédoine
Région Skopje
Municipalité Skopje
Maire Imer Selmani
Code postal 1000
Démographie
Population 35 408 hab. (2002)
Densité 155 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 00′ 01″ N 21° 19′ 29″ E / 42.0004, 21.3248 ()42° 00′ 01″ Nord 21° 19′ 29″ Est / 42.0004, 21.3248 ()  
Superficie 22 906 ha = 229,06 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Europe

Voir sur la carte administrative d'Europe
City locator 14.svg
Saraï

Géolocalisation sur la carte : Macédoine

Voir la carte administrative de Macédoine
City locator 14.svg
Saraï

Géolocalisation sur la carte : Macédoine

Voir la carte topographique de Macédoine
City locator 14.svg
Saraï
Liens
Site web www.saraj.gov.mk/

Saraï ou Saraj (en macédonien Сарај ; en albanais Saraji) est une des dix municipalités spéciales qui constituent la ville de Skopje, capitale de la République de Macédoine. Elle comptait en 2002 35 408 habitants et fait 229,06 km2, ce qui en fait la plus vaste municipalité skopiote. Son nom signifie « palais » en turc.

La municipalité de Saraï, partiellement urbanisée, forme l'extrémité occidentale de la ville de Skopje. Elle se trouve sur le corridor VIII, qui traverse la péninsule balkanique d'est en ouest, et relie Skopje à l'ouest du pays et à des villes comme Tetovo, Gostivar et Ohrid. Elle se caractérise par une large majorité albanaise.

Le territoire de Saraï est constitué de zones montagneuses, puisqu'il s'avance au nord sur les monts Char et s'étend dans sa partie sud sur les contreforts du mont Vodno et de la chaîne Yakoupitsa. Entre ces deux ensembles coule le Vardar et son affluent, la Treska. Celle-ci se jette dans le premier à l'extrême est de la municipalité, près de Guiortché Pétrov. Saraï est connue pour son lac de baignade, alimenté par la Treska, ainsi que pour le lac Matka, créé grâce à un barrage et situé au fond d'un canyon environné d'églises et de monastères médiévaux. Ce site naturel et historique est un des lieux les plus touristiques de Skopje.

Saraï est limitée au nord-ouest par Yegounovtse, par Jelino au sud-ouest, Sopichte au sud, Karpoch et Guiortche Petrov à l'est, et par le Kosovo au nord.

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon le recensement de 2002, Saraï compte 35 408 habitants[1]. La composition ethnique était comme suit :

Administration[modifier | modifier le code]

La municipalité est administrée par un conseil élu au suffrage universel tous les quatre ans. Ce conseil adopte les plans d'urbanisme, accorde les permis de construire, il planifie le développement économique local, protège l'environnement, prend des initiatives culturelles et supervise l'enseignement primaire[2]. Le conseil compte 19 membres[3]. Le pouvoir exécutif est détenu par le maire, lui aussi élu au suffrage universel. Depuis 2009, le maire de Saraï est Blerim Bexheti[4].

À la suite des élections locales de 2009, le Conseil de Saraï était composé de la manière suivante[3] :

Parti Sièges
Union démocratique pour l'intégration (BDI) 12
Nouvelle Démocratie (DR) 6
Parti démocrate albanais (PDSH) 1

Quartiers et villages[modifier | modifier le code]

Le quartier de Saraï, où se trouve le siège de la municipalité, forme l'extrémité occidentale de l'agglomération de Skopje. Il est très excentré et a gardé un aspect plutôt rural. Il est constitué de maisons et se trouve coincé à l'ouest du confluent du Vardar et de la Treska. Plus à l'ouest, au nord du Vardar et à l'extérieur du périphérique se trouve le village de Kondovo. À l'opposé, de l'autre côté du fleuve, se trouve Lyoubin, qui prolonge le quartier de Saraï.

La municipalité compte de nombreux autres villages, disséminés aux alentours. Il s'agit de Chichevo, Tchaïlané, Semenichté, Roudnik, Rachtché, Raoviḱ, Radoucha, Panitchari, Matka, Laskartsi, Krouchopek, Kopanitsa, Dolno Svilaré, Dvortsé, Grtchets, Gloumovo, Gorno Svilaré, Boukoviḱ, Boyané et Arnakiya.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (mk)(en) Recensement de 2002 in English and Macedonian (PDF)
  2. (mk) Site de la municipalité - Administration
  3. a et b (mk) Site de la municipalité - Membres du conseil
  4. (mk) Site de la municipalité - Maire

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]