Sar (langue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sar
Pays Tchad
Région Sud
Nombre de locuteurs 183 000[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 mwm
Type langue vivante
Étendue langue individuelle
IETF mwm

Le sar est une langue nilo-saharienne de la branche des langues soudaniques centrales parlée dans le Sud du Tchad, dans la préfecture du Moyen-Chari.

Classification[modifier | modifier le code]

Le sar est une langue nilo-saharienne classée dans le sous-groupe bongo-bagirmi, rattaché aux langues soudaniques centrales.

Phonologie[modifier | modifier le code]

Les tableaux présentent les consonnes[2] du sar.

Consonnes[modifier | modifier le code]

Labiales Alvéolaires Rétrofl. Latérales Dorsales
Palatales Vélaires
Occlusives Sourde p [p] t [t] k [k]
Sonore b [b] d [d] g [g]
Implosive ɓ [ɓ] ɗ [ɗ]
Prénasale mb [m͡b] nd [n͡d] ŋg [ŋ͡g]
Fricative s [s]
Affriquée Sonore j [d͡ʒ]
Prénasale nj [n͡dʒ]
Nasale m [m] n [n]
liquide ɽ [ɽ] l [l]
Nasale ɽ̃ [ɽ̃]
Semi-voyelle w [w] y [j]
Nasale []

Une langue tonale[modifier | modifier le code]

Le sar compte trois tons, haut, moyen et bas:

Ton Exemple [3] Traduction
haut gáŋgá tambour
moyen māl charognard
bas yàbə̀ hippopotame

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Fiche langue, dans la base de données linguistique Ethnologue
  2. Fournier, 1977, p. 38.
  3. Exemples pris de Moundo Ndimajibay, 1977, p. 46.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Fournier, Maurice, Les consonnes du sar, dans Études phonologiques tchadiennes (Jean-Pierre Caprile, éd.), pp. 37-44, Paris, SELAF, 1977, ISBN 2-85297-019-8
  • Moundo Ndimajibay, Nei-Balway, Les limites des modifications en sar, dans Études phonologiques tchadiennes (Jean-Pierre Caprile, éd.), pp. 45-58, Paris, SELAF, 1977, ISBN 2-85297-019-8

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]