Sapucaia do Sul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sapucaia do Sul
Administration
Pays Drapeau du Brésil Brésil
Région Sud
État Rio Grande do Sul Rio Grande do Sul
Langue(s) portugais
Maire Vilmar Ballin (PT)
Code postal 93 210-000
Fuseau horaire
Heure d'été
UTC-3
UTC-2
Indicatif 51
Démographie
Gentilé Sapucaiense
Population 122 231 hab.[1] (01-04-2007)
Densité 2 072 hab./km2
Population de l'agglomération 3 760 644 hab.
Géographie
Coordonnées 29° 50′ 32″ S 51° 08′ 47″ O / -29.84218333, -51.1463416729° 50′ 32″ Sud 51° 08′ 47″ Ouest / -29.84218333, -51.14634167  
Altitude 35 m
Superficie 5 900 ha = 59 km2
Divers
Site(s) touristique(s) Morros de Sapucaia et das Pedras ; pêche.
Fondateur
Date de fondation
Loi n° 4 203
14 novembre 1961
Localisation
Localisation de Sapucaia do Sul sur une carte
Localisation de Sapucaia do Sul sur une carte

Géolocalisation sur la carte : Brésil

Voir la carte administrative du Brésil
City locator 14.svg
Sapucaia do Sul

Géolocalisation sur la carte : Brésil

Voir la carte topographique du Brésil
City locator 14.svg
Sapucaia do Sul
Liens
Site web http://www.sapucaiadosul.rs.gov.br/
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sapucaia.

Sapucaia do Sul est une ville brésilienne de la mésorégion métropolitaine de Porto Alegre, capitale de l'État du Rio Grande do Sul, faisant partie de la microrégion de Porto Alegre et située à 20 km au nord de Porto Alegre. Elle se situe à une latitude de 29º 50' 32" sud et à une longitude de 51º 08' 47" ouest, à 35 m d'altitude. Sa population était estimée à 122 231 en 2007, pour une superficie de 59 km². L'accès s'y fait par les BR-116 et RS-118.

Le nom de Sapucaia vient de l'arbre du même nom qui se trouvait en abondance sur le territoire de l'actuelle commune. En français, cet arbre est la "Marmite de singe" (Lecythis ollaria), plante du genre Lecythis.

En 1737, le territoire de la future municipalité faisait partie d'une immense estancia qui allait du rio Gravataí au rio dos Sinos. La région fut peuplée par des conducteurs de bétail descendants de portugais qui élevèrent les animaux restant sauvages et pris sur les terres des anciennes missions jésuites détruites par les bandeirantes.

À la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle apparurent les abattoirs qui approvisionnaient toute la région en viande, notamment Porto Alegre. Plus tard, autour de 1930, la zone devint une zone de sortie et de repos de fin de semaine pour les portalegrenses. Il y avait là de l'air pur, du calme et toute une variété de produits agricoles et pastoraux.

Dans les années 1940 la ville commença à s'industrialiser, développement qu'elle continua jusqu'à aujourd'hui. On y trouve essentiellement des filatures et quelques industries sidérurgiques.

Villes voisines[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]