Sapieha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Armes des Sapieha

Les Sapieha (en biélorusse Сапега ; en lituanien Sapiega) est une famille de la noblesse polono-lituanienne descendant des boyards médiévaux de Smolensk. La famille avait un grand pouvoir politique au XVIe siècle. Leur église nécropole était l'église Saint-Michel de Vilnius.

Ses membres portent plus tard le titre de prince.

Personnalités[modifier | modifier le code]

On peut distinguer dans la famille Sapieha quelques grands personnages :

  • Jean Sapieha (mort en 1730) : hetman lithuanien qui combat du côté des Russes.
  • Jean-Frédéric Sapieha (1680-1751) : grand-chancelier de Lithuanie.
  • Jean-Pierre Sapieha, frère de Léon, (1569 Moguilev-15 octobre 1611 Moscou) : Combat les Tatars de Crimée. Membre de la Diète de Grodno. Prend part à la guerre contre les Suédois (1600-1611).
  • Léon Sapieha, frère de Jean-Pierre, (4 avril 1557 à Ostrowna, près de Vitebsk-7 juillet 1633 à Vilna) : chancelier, diplomate et hetman du grand-duché de Lithuanie.
  • Paul-Jean Sapieha (1609-1665) : grand hetman de Lithuanie, fils de Jean-Pierre Sapieha.
  • Józef Julian Sapieha (1737-1754) : évêque coadjuteur de Vilnius, évêque titulaire de Diocésarée.
  • Alexandre Antoine Sapieha (1773 à Strasbourg-1812), naturaliste, miecsnick du Grand duché de Varsovie, chambellan de l'Empereur, membre du gouvernement du Grand-Duché de Lithuanie en 1812.
  • Eustachy Kajetan Sapieha (1797-1860) officier d'insurrection du novembre, exilé en France, lié avec le mouvement de l’émigration polonaise de l'Hôtel Lambert. Inhumé au Cimetière de Montmartre.
  • Adam Stefan Sapieha (1867-1951), archevêque de Cracovie et cardinal.
  • Eustache Sapieha (1881-1963), ministre des Affaires étrangères de Pologne.
  • Anna Maria Komorowska (en)(1946) fille de la princesse née Zofia Sapieha (en) (1919-1997) et épouse du comte Patrick d'Udekem d'Acoz (1936-2008) est la mère de la Reine des belges : Mathilde de Belgique.

Littérature[modifier | modifier le code]

  • E. SAPIEHA, House Sapieżyński, Warsaw 1995
  • Jerzy J. LERSKY, Historical dictionary of Poland, 966-1945, 1996.

Voir aussi[modifier | modifier le code]