Saor Uladh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Saor Uladh est une organisation paramilitaire nord-irlandaise qui a eu une courte durée de vie dans les années 1950[1]. Le nom de l’organisation est en langue irlandaise et signifie Free Ulster (français : Ulster Libre).

Considéré comme un groupe dissident de l’Armée républicaine irlandaise, il se forme en 1953 dans le Comté de Tyrone sous l’impulsion de Liam Kelly et Phil O'Donnell[2]. Kelly a été expulsé en 1951 de l’IRA pour avoir réalisé un raid non autorisé dans la ville de Derry. Il crée donc son propre groupe en recrutant parmi ses anciens collègues. Le nouveau groupe commence par opérer quelques vols à main armée[3]. En 1954, se forme parallèlement à Saor Uladh une aile politique Fianna Uladh. La même année, Kelly est élu au Seanad Éireann essentiellement grâce aux efforts déployés par Sean McBride et à la volonté du groupe de maintenir des liens étroits avec Clann na Poblachta[4].

De manière totalement inhabituelle pour un groupe républicain, Saor Uladh reconnait la légitimité de la Constitution de l'Irlande et le Dáil Éireann[4].

En 1955 Saor Uladh est impliqué dans une attaque contre une caserne du Royal Ulster Constabulary à Rosslea dans le Comté de Fermanagh, attaque au cours de laquelle Connie Green, un membre du groupe est mortellement blessé[5],[6]. Le 11 novembre 1956 Saor Uladh et des membres dissidents de l’IRA de Dublin détruisent à la bombe six postes de douane le long de la frontière nord-irlandaise[7] et en mai 1957 le groupe fait sauter avec du plastic l’écluse du Newry Canal[8]. Le groupe est armé grâce à des contacts de Kelly aux États-Unis. Il acquiert ainsi non seulement des armes de poing et de l’explosif, mais aussi des armes anti-char [9]. En dépit de cet arsenal potentiellement vaste, le Saor Uladh se limite à des attaques contre des casernes et au bombardement de ponts et de postes de douanes[10]. Saor Uladh est étroitement associé à la branche révisionniste, gauchiste du parti du Clann na Poblachta alors membre de la coalition de gouvernement à Dublin même si aucun lien formel n’a jamais été établi. Sa revendication principale est le remplacement du Parlement d’Irlande du Nord par un Dail Uladh regroupant les neuf comtés d’Ulster afin de déterminer l’avenir du nord de l’Irlande.

Saor Uladh est principalement présent dans le Comté de Tyrone. L’IRA est alors plus ou moins obligé de tolérer la présence du groupe dissident à cause de la popularité de Kelly[11]. Au commencement de la campagne de l’IRA sur la frontière nord-irlandaise, le groupe est réintégré dans l’IRA. Alors que douze membres de Saor Uladh sont arrêtés et internés au camp de Curragh en 1957, ils sont délibérément rejetés par les membres de l’IRA internés avec eux[12].

Pendant sa brève existence, le Saor Uladh a vu deux de ses membres tués[13].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sinn Féin: A Hundred Turbulent Years, O'Brien Press,‎ 2002, 203 p. (ISBN 9780862786953)
  2. Sinn Féin: A Hundred Turbulent Years, O'Brien Press,‎ 2002, 203 p. (ISBN 9780862786953)
  3. Hanley, Brian, and Millar, Scott (2009). The Lost Revolution: The Story of the Official IRA and the Workers' Party. Dublin: Penguin Ireland. p. 11
  4. a et b Peter Barberis, John McHugh, Mike Tyldesley, Encyclopedia of British and Irish Political Organizations, Continuum International Publishing Group, 2003, p. 248
  5. An Phoblacht
  6. Hanley and Miller, p. 11
  7. The Lost Revolution: The story of the Official IRA and the Workers Party, Penguin Ireland,‎ 2009, 11–13 p. (ISBN 9781844881208)
  8. The Secret Army: The IRA, Transaction Publishers,‎ 1997, 316 p. (ISBN 9781560009016)
  9. The Secret Army: The IRA, Poolbeg,‎ 1990, 318 p. (ISBN 185371027X)
  10. A New Dictionary of Irish History from 1800, Gill & Macmillan,‎ 2003, 429 p. (ISBN 9780717125210)
  11. The Secret Army: The IRA, Poolbeg,‎ 1990, 255 p. (ISBN 185371027X)
  12. Hanley, Brian, and Millar, Scott (2009). The Lost Revolution: The Story of the Official IRA and the Workers' Party. Dublin: Penguin Ireland. p. 17
  13. The Secret Army: The IRA, Poolbeg,‎ 1990, 334 p. (ISBN 185371027X)