Santos Abril y Castelló

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Santos Abril y Castelló
Biographie
Naissance (79 ans)
Alfambra (Espagne)
Ordination sacerdotale
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
par Benoît XVI
Titre cardinalice Cardinal-diacre de San Ponziano
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par le card. Agostino Casaroli
Dernier titre ou fonction Archiprêtre de la basilique Sainte-Marie Majeure
Archiprêtre de la basilique Sainte-Marie Majeure
Depuis le 21 novembre 2011
Précédent Bernard Law
Vice-camerlingue de la Chambre apostolique
Précédent Paolo Sardi Pier Luigi Celata Suivant
Nonce apostolique en Slovénie, Bosnie-Herzégovine et Macédoine
Nonce apostolique en Argentine
Nonce apostolique en Yougoslavie
Pro-nonce apostolique au Cameroun, Gabon et Guinée équatoriale
Nonce apostolique en Bolivie
Giovanni Tonucci Suivant
Archevêque titulaire de Tamada

Blason
(it) Notice sur www.vatican.va
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Santos Abril y Castelló, né le à Alfambra, dans la province de Teruel, Aragon, en Espagne, est un cardinal espagnol, archiprêtre de la basilique Sainte-Marie Majeure depuis novembre 2011.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est ordonné prêtre le 19 mars 1960 pour le diocèse de Teruel. Il rejoint ensuite les services diplomatiques du Saint-Siège.

Évêque[modifier | modifier le code]

Le 29 avril 1985, Jean-Paul II le nomme archevêque titulaire de Tamada et nonce apostolique en Bolivie. Il est consacré le 16 juin suivant par le cardinal Agostino Casaroli, secrétaire d'État.

En 1989, il est envoyé comme pro-nonce au Cameroun, au Gabon et en Guinée équatoriale. Le 24 février 1996 il est transféré à Belgrade où il devient nonce apostolique en Yougoslavie. Il y reste quatre ans avant d'être nommé à Buenos Aires. En 2003, il retrouve les Balkans, en tant que nonce apostolique en Slovénie, en Bosnie-Herzégovine et en Macédoine.

Il se retire le 9 janvier 2011, ayant atteint l'âge de 75 ans, mais, dès le 22 janvier suivant, Benoît XVI le rappelle à Rome comme vice-camerlingue de la chambre apostolique charge qu'il conserve jusqu'en juillet 2012.

Le 21 novembre 2011, il est nommé archiprêtre de Sainte-Marie Majeure en remplacement du cardinal Bernard Law, âgé alors de quatre-vingts ans.

Cardinalat[modifier | modifier le code]

Il est créé cardinal par Benoît XVI le 18 février 2012 avec le titre de cardinal-diacre de San Ponziano[1]. Le 15 janvier 2014, il est nommé par le pape François, membre de la commission de vigilance de l'Institut pour les œuvres de religion[2], il en est élu le président le 4 mars 2014[3].

Le pape François l'envoie le en visite apostolique dans le diocèse de Ciudad del Este afin de faire une enquête approfondie sur la crise interne que subit ce diocèse portant sur des détournements de fonds, une mauvaise formation des séminaristes avec les accusations portant notamment sur son titulaire Mgr Rogelio Livieres Plano et de son vicaire général récemment révoqué[4]. Sa visite entraine le fait que le Saint-Siège invite l'ordinaire du diocèse à ne pas procéder aux ordinations sacerdotales prévues le 15 août suivant[5], l'évêque est finalement suspendu de ses fonctions définitivement.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Vaticano. Benedetto XVI nomina ventidue nuovi cardinali, Agenzia Giornalistica Online, 18/02/2012, en ligne
  2. (en) Salle de presse du Saint-Siège, « Comunicato: Cmmissione cardinalizia di vigilanza dell'iustituto per le opere di religione », sur press.vatican.va,‎ (consulté le 4 mars 2014)
  3. Vatican Information Service, « Nouveau président de la commission cardinalice du I.O.R », sur News.va,‎ (consulté le 4 mars 2014)
  4. Nicolas Senèze, avec AICA, ACIPrensa et EFE, « Enquête vaticane sur un diocèse conservateur au Paraguay », sur la-croix.com,‎ (consulté le 25 septembre 2014)
  5. Apic/I.Media, « Un évêque paraguayen prié de renoncer aux ordinations sacerdotales », sur la-croix.com,‎ (consulté le 25 septembre 2014)

Sources partielles[modifier | modifier le code]

  • Qui sont les 22 nouveaux cardinaux ? Liste et biographies des 22 nouveaux cardinaux créés lors du consistoire du 18 février 2012 par Benoît XVI, in La Croix, 6 janvier 2012, article en ligne

Liens internes[modifier | modifier le code]