Santo Varni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le panthéon de style romain et devant, la statue de la Foi de Santo Varni au cimetière monumental de Staglieno

Santo Varni (Gênes, 1807 - 1885) est un des plus importants sculpteurs liguriens.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il commence par étudier à l'Accademia ligustica di Belle Arti, où il est élève de Giuseppe Gaggini.

Il se déplace ensuite à Florence. où il devient élève de Lorenzo Bartolini pendant deux ans, en 1836 et 1837, auprès duquel il recherche les formes plus modernes qui manquent à Gênes. Il y élabore les modalités qui permettent le passage du néoclassicisme au romantisme pour la sculpture génoise.

Dans le cimetière monumental de Staglieno sa présence est considérable par plus de quarante travaux : le tombeau de Bracelli Spinola (1864), le tombeau d'Andrea Tagliacane (1870), le tombeau de De Asarta (1879).

Varni devient alors une référence pour les différentes générations de sculpteurs génois qui poursuivent son enseignement, de 1838, lorsqu'il succède au poste laissé vacant du vieux maître Giuseppe Gaggini parti à Turin, jusqu'en 1885, où il dirige le bureau de sculpture à l'Académie Ligustica des Beaux arts et année de sa mort.

Eugenio Baroni a été son élève.

Il avait constitué une grande collection d'environ 4 000 dessins, la plupart du temps des artistes génois et liguriens en incluant un nombre considérable de dessins de la Casa Piola. Sa vente posthume s'est tenue à Gênes en novembre et décembre 1887, mais a été en grande partie dispersée.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Laura al Bagno (1858)
  • L'amore che doma la forza (1858 - 1865), Musei di Nervi, Gênes
  • Monumento a Giuditta (1875)
  • Il trionfo di Marcello,
  • Ritratto del pittore Cogorno Francesco, buste en terracotta
  • Ritratto di Federico Peschiera, buste en marbre
  • Ritratto di Eugenio Spinola, buste
  • Ritratto di Francesco Cogorno, buste signé et daté : SANTO/VARNI F./MDCCCLXIX/XV MAGGIO
  • Mausoleo Francisco Girbau y Tauler (1874), mausolée pour la ville de Lima
  • Fontaine en marbre polychrome, appartement des Princes au Palazzo Reale, Gênes
  • Tombeau de Barcelli Spinola [1] commandité par les fils de la défunte, le marchand Antonio Maria, Vincenzo et Francesco Spinola, derniers héritiers de cette noble famille de Gênes.

Projets[modifier | modifier le code]

  • Progetto per il monumento a Francesco Costa (1860)
  • Progetto per il monumento alla famiglia Spinola Durazzo (1854)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • C. Cavelli Traverso et F. Sborgi, Santo Varni Sculptore (1807-1885) (1985)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]