Santchou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Santchou
Administration
Pays Drapeau du Cameroun Cameroun
Région Ouest
Département Menoua
Géographie
Coordonnées 5° 16′ 55″ N 9° 58′ 27″ E / 5.282033, 9.9742495° 16′ 55″ Nord 9° 58′ 27″ Est / 5.282033, 9.974249  
Superficie 9 505 ha = 95,05 km2 [1]
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Cameroun

Voir la carte administrative du Cameroun
City locator 14.svg
Santchou

Géolocalisation sur la carte : Cameroun

Voir la carte topographique du Cameroun
City locator 14.svg
Santchou

Santchou, plus justement appelé Sanzoh, le père (San) de l'éléphant (nzoh) est un village Mbo situé à l'ouest Cameroun.
Le dialecte local est le Mbo,.

Localisation[modifier | modifier le code]

Il fait partie de la région connue comme la plaine des Mbo. Il est limité au Sud par le mont Manengouba, à l'Ouest par la région du Sud Ouest, au Nord par la falaise de Dschang et à l'est par Bafang.

Quartiers[modifier | modifier le code]

Santchou est composé de plusieurs villages dont: Mgwatta, Mbamia, Fougwoh, Mboukock, Beh-Bhong, Balé (Eleh Ngôh) et Njijang. Chaque village est dirigé par un comité de sages avec un chef. En outre, tous les chefs de ces villages relèvent du chef supérieur.

Chefferie[modifier | modifier le code]

Le chef suprême actuel est Pierre Milla Assouté[A 1], un homme politique exilé en France.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il était une fois une ville agricole prospère en raison de la présence de la culture du riz et de la société de recherche (SODERIM) créée en 1978 pour améliorer la production de riz.

Économie[modifier | modifier le code]

La culture du riz représentait l'activité économique dans la ville et a été responsable de l'expansion rapide de la population au début des années 1980. De 15000 à environ 25000 personnes. Cela a également attiré d'autres groupes ethniques de la ville principalement les Bamiléké qui, résidant dans les villes et villages environnants, ouvrent d'autres entreprises.
En raison du manque d'investissement, de la mauvaise infrastructure routière, des fautes de gestion et de planification, la société de la culture du riz a fermé; ce qui a grandement affecté l'économie de la ville.
Plus récemment, si le dynamisme de la ville est de retour en raison de l'achèvement de la route Melong - Dschang à la ville agissant comme une plaque tournante du transport entre Bamenda et d'autres parties de la région du Nord-Ouest du Cameroun.

  • Environ 80% de la population est composée d'agriculteurs de subsistance vivriers tels que le taro, le manioc, les haricots, le maïs, le plantain, la banane etc.
  • Certains sont aussi engagés dans des cultures de rente comme le cacao et le café qui agissent comme une source majeure de revenus pour ces personnes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Par ailleurs fondateur du RDMC
  1. Overview of Santchou [1]