Santajî Ghorpade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Santaji Mhaloji Ghorpade, ou également connu sous le nom de ‘Santaji’ ou ‘Santaji Ghorpade’, est l'un des plus grands guerriers et un général en chef de l'Empire Marathe durant le régime de Rajaram Chhatrapati. Sa technique de guerre est supposée être la meilleure en dehors de Shivaji et Bajirao. Son nom est associé avec la personne de Dhanaji Jadhav avec qui il a réalisé des campagnes terrifiantes contre l'armée Moghole continuellement de 1689 à 1696.

Santaji appartient à la famille célèbre des Ghorpade qui est l'ancienne branche généalogique du même clan à qui est originaire la famille Bhosale. Son année de naissance n'est pas connu, mais, il serait né autour de 1660. Santaji possédait un frère plus jeune Bahirji qui l'accompagna dans sa campagne de Karnataka en 1678. Sur son lit de mort, il nomma son frère pour lui succéder. Son père Mhaloji est mort durant la bataille de Sangmeshwar alors qu'il combattait avec les Moghols qui avait capturé Sambhaji.

Santaji s'est beaucoup investi dans la guerre d'indépendance marathe. Au début du régime de Rajaram en 1689, il avait atteint le rang d'officier Pancha Hajarice qui équivaut au rang de commandant d'une garnison de 5000 soldats. Durant deux ans, il a connu des succès notamment avec la bataille du fort de Panhala contre le général Shekh Nizam, au service de Aurangzeb, en septembre 1689. En décembre 1690, Dhanaji et lui sont promus et placés respectivement sous la supervision de Shankraji Narayan Sacheev et Ramchandra Pant Amatya. Ce duo a remporté plusieurs batailles contre les Moghols jusqu'en 1693.

En 1693, suite à une longue négociation concernant la mise en liberté d'un général Moghol, Santaji se dispute avec Rajaram et quitte les lieux sans sa permission, ce qui permettra à Dhanaji de devenir provisoirement le chef des armées. Néanmoins, Santaji continue à obéir à ses devoirs. Ses désaccords avec son roi deviennent plus fréquents. En juin 1696, par ordre de Rajaram, Santaji est attaqué par Dhanaji pour cause de rébellion près de Vriddhachalam mais celui-ci part en retraite. À ce moment-là, il est officiellement renvoyé et toute son armée passe sous le commandement de Dhanaji.

En mars 1697, Dhanaji vainc Santaji à Dahigaon avec l'aide de Hanmantrao Nimbalkar.

Il meurt en juillet 1697, assassiné alors qu'il prenait un bain dans une rivière de la forêt de Karkhala par un général marathe du nom de Nagoji Mane qui fut séduit par Aurangzeb.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • ‘Marathi Riyasat Volume II’ (Marâthî) de Govind Sakharam Sardesai
  • ‘Marathyanche Svatantra Yuddha’ (Marâthî) de Setu Madhavrao Pagadi
  • ‘Aurangzeb’ (anglais) de Sir Jadunath Sarkar

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]