Sant'Angelo della Polvere

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sant'Angelo della Polvere
Vue de Sant'Angelo della Polvere.
Vue de Sant'Angelo della Polvere.
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Localisation Lagune de Venise (Mer Méditerranée)
Coordonnées 45° 24′ 31″ N 12° 17′ 00″ E / 45.4086, 12.2832 ()45° 24′ 31″ N 12° 17′ 00″ E / 45.4086, 12.2832 ()  
Géologie Banc de sable artificialisé
Administration
Région Vénétie
Province Venise
Commune Venise
Démographie
Population Aucun habitant
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC+1

Géolocalisation sur la carte : Lagune de Venise

(Voir situation sur carte : Lagune de Venise)
Sant'Angelo della Polvere
Sant'Angelo della Polvere

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Sant'Angelo della Polvere
Sant'Angelo della Polvere
Îles d'Italie

Sant'Angelo della Polvere (auparavant nommée Sant'Angelo di Concordia puis modifié en Sant'Angelo di Contorta, Sant'Angelo di Caotorta) est une île de la lagune de Venise située dans la canal de Contorta, à petite distance de Giudecca et de l'île de San Giorgio in Alga.

Histoire[modifier | modifier le code]

Siège dès 1060 d'une église et d'un monastère qui abrita les Bénédictins et les Carmélites de la congrégation de Mantoue, Brescia et les moines de San Michele Arcangelo (contraints en 1474 à quitter le monastère de la Croix à Giudecca à cause de la corruption de leurs costumes), l'île tire son nom de 1555 lorsque le Sénateur de la Sérénissime décida de quitter l'île à cause de l'insalubrité de son air et décide d'y faire construire une poudrerie. Le 20 août 1689, un éclair s'abattit sur l'île, faisant ainsi exploser les munitions présentes sur l'île. Depuis lors et jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, l'île fut uniquement utilisée à des fins militaires. Elle est actuellement abandonnée mais un débat est en cours pour récupérer l'île et en restaurer le fonctionnement.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Girogio & Maurizio Crovato, Les îles abandonnées de la lagune - Comme elles étaient et comme elles sont. Liviana, Padoue, 1978.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]