Sant'Agata sul Santerno

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sant'Agata sul Santerno
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Regione-Emilia-Romagna-Stemma.svg Émilie-Romagne 
Province Ravenne 
Code postal 48020
Code ISTAT 039017
Préfixe tel. 0545
Démographie
Population 2 849 hab. (31-12-2010[1])
Densité 317 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 26′ 00″ N 11° 52′ 00″ E / 44.43333, 11.8666744° 26′ 00″ Nord 11° 52′ 00″ Est / 44.43333, 11.86667  
Superficie 900 ha = 9 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Émilie-Romagne

Voir sur la carte administrative d'Émilie-Romagne
City locator 14.svg
Sant'Agata sul Santerno

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Sant'Agata sul Santerno

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Sant'Agata sul Santerno
Liens
Site web http://www.comune.santagatasulsanterno.ra.it/
rigth

Sant'Agata sul Santerno (Sant'Êgta en dialecte romagnol) est une commune italienne de la province de Ravenne dans la région Émilie-Romagne en Italie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le pays de Sant'Agata est situé sur la rive gauche du fleuve Santerno à 14 mètres d’altitude (devant la mairie), sur la route SS253 San Vitale qui relie Bologne et Ravenne, entre les deux communes de Massa Lombarda (5 km) et Lugo (5 km).

Histoire[modifier | modifier le code]

Du Moyen Âge à 1860[modifier | modifier le code]

Sancta Agatha est la paroisse la plus antique de la zone et qui remonte à 740 ; érigée sur un temple païen. Le pays se développa autour de l’église dédiée à la sainte martyre Agathe de Catane.

Au XIIe siècle, le territoire de S. Agata était recouvert de forêt : la Magnum forestum comme la décrit la chronique médiévale aire boisée qui s’étend du fleuve Sillaro au fleuve Lamone.

Entre le XIIIe et le XIVe siècle, Sant'Agata fut disputée par les seigneurs locaux, dont les luttes se terminèrent en 1440 et le 23 septembre de cette année-là, le pape Eugène IV céda en fief quelques terres, dont Sant'Agata, à la Maison d'Este de Ferrare pour 11 000 ducas d’or.

Après l’extinction de la dynastie d’Este, en 1598, Sant'Agata et autres territoires de la Basse Romagne, fut dévolu aux états pontificaux et inséré dans la nouvelle Légation de Ferrare (1598-1796) .

De 1796 à 1815, soumission aux armées napoléoniennes.

Avec l’annexion de la légation pontificale au Royaume de Sardaigne (1859), la commune de Sant'Agata fut incluse dans la Province de Ravenne.

De 1861 à aujourd’hui[modifier | modifier le code]

En 1863, par décret, le pays prend sa dénomination actuelle de Sant'Agata sul Santerno . En 1866, construction du nouveau pont sur le fleuve Santerno.

De 1885 à 1888, les anses qui formaient le fleuve sur 2,5 km et qui causaient de nombreuses inondations, furent redressées et ses rives relevées par des remblais. Aujourd’hui les anses forment un réservoir naturel d’eau accessible par le Canal des moulins d'Imola. La dernière inondation date du 5 décembre 1959.

À la fin du XIX[ee siècle, la population comptait environ 400 familles, les petits propriétaires possédaient de 3 à 4 hectares de terre dédiés à l’agriculture et particulièrement à la riziculture. Une partie de la population n’avait que des travaux saisonniers pour la récolte des céréales, de la vigne.

Économie et divers[modifier | modifier le code]

  • En 1967, installation du réseau urbain d’eau potable.
  • En 1971, du recensement du territoire il résulte : 27,2 % en agriculture, 32,5 % en industrie et 40,3 % dans le tertiaire.

Monuments et lieux d’intérêt[modifier | modifier le code]

  • L'église de l’archevêché construite en 1881.
  • La tour civique, dite aussi tour de l’horloge, construite sur l’ancienne porte d’accès au château médiéval.
  • la mairie, piazza Garibaldi, faisait partie de l’enceinte du château.

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
08/06/2009 en cours Luigi Antonio Amadei Liste civique  
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

San Vitale, Giardino

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Les communes voisines, Alfonsine, Bagnacavallo, Bagnara di Romagna, Conselice, Cotignola, Fusignano, Lugo et Massa Lombarda forment l' Union des Communes de la Basse Romagne .

Population[modifier | modifier le code]

Évolution de la population en janvier de chaque année[modifier | modifier le code]

1861 1901 1921 1951 1961 1971 1981 1991 2001
1 601 1 952 2 087 2 205 2 367 2 258 2 085 2 002 2 131
2011 - - - - - - - -
2 849 - - - - - - - -


Ethnies et minorités étrangères[modifier | modifier le code]

Selon les données de l’Institut national de statistique (ISTAT) au 1er janvier 2010 la population étrangère résidente était de 313 personnes. Les nationalités majoritairement représentatives étaient :

Pos. Pays Population
1 Drapeau du Maroc Maroc 85
2 Roumanie Roumanie 80
3 Drapeau du Pakistan Pakistan 28

Fêtes et évènements =[modifier | modifier le code]

  • 5 février : fête de la patronne du pays.
  • quatrième dimanche après Pâques : fête de saint Vincent Ferrier

Notes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]