Sankarani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sankarani (homonymie).
Sankarani
Le Sankarani au niveau du lac de barrage de Sélingué.
Le Sankarani au niveau du lac de barrage de Sélingué.
Caractéristiques
Longueur 400 km
Bassin 34 200 km2
Bassin collecteur le Niger
Débit moyen 286 m3/sSélingué)
Régime pluvial tropical
Cours
Source Fouta-Djalon
· Coordonnées 12° 00′ 15″ N 8° 18′ 46″ O / 12.004129, -8.312759 (Source - Sankarani)  
Embouchure le Niger
Géographie
Pays traversés Drapeau de la Guinée Guinée
Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
Mali Mali

Le Sankarani est une rivière d'Afrique occidentale qui traverse les territoires de la Guinée, de la Côte d'Ivoire et du Mali. C'est un affluent du Niger en rive droite.

le cours du Sankarani

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Sankarani naît au sud-est de la Guinée. Sa longueur est de plus ou moins 400 km. Dès sa naissance, il coule en direction du nord, et aborde bientôt la frontière ivoirienne qu'il ne franchit pas, mais dont il constitue une partie, puis il repénètre en territoire exclusivement guinéen. Il franchit la frontière malienne dans la dernière partie de son cours. Il y parcourt une bonne centaine de kilomètres - y compris un secteur où il constitue la frontière guinéo-malienne. Peu avant son confluent, on a édifié sur son cours l'imposant barrage de Sélingué. Il finit par se jeter dans le Niger en rive droite, entre les petites localités de Kangaba et de Kéniéroba.

Hydrométrie - Les débits à Sélingué[modifier | modifier le code]

Le débit de la rivière a été observé pendant 27 ans (1964-1990) à Sélingué, localité située non loin du confluent du Sankarani avec le Niger au niveau du barrage homonyme[1].

À Sélingué, le débit annuel moyen ou module observé sur cette période a été de 286 m3/s pour une surface prise en compte de plus ou moins 34 200 km2, soit la quasi-totalité du bassin versant de la rivière.

La lame d'eau écoulée dans l'ensemble du bassin atteint ainsi le chiffre de 264 millimètres par an.

Le Sankarani est un cours d'eau abondant et assez bien alimenté en toutes saisons. Le débit moyen mensuel observé en mars (minimum d'étiage) atteint 53 m3/s, soit 18 fois moins que le débit moyen du mois de septembre, ce qui est raisonnable. Sur la durée d'observation de 27 ans, le débit mensuel minimal a été de 14 m3/s, tandis que le débit mensuel maximal s'élevait à 1 800 m3/s.

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : Sélingué
(Données calculées sur 27 ans)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]