Sandy Weill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sandford Weill en 2009

Sanford I. Weill (« Sandy » Weill), né le 16 mars 1933 à Brooklyn[1], est un banquier américain[2], financier et philanthrope. Il a été dirigeant de la banque Citigroup jusqu'en 2006. Il a été nommé dirigeant de l'année par Chief executive en 2002[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Sandy Weill est né à Brooklyn ; ses deux parents, Max Weill et Etta Kalika, sont des immigrants polonais juifs. Il s'est marié avec Joan Mosher en 1955 et a deux enfants. Il a fait ses études supérieures à l'Université Cornell.

Il a commencé à travailler à Wall Street pour la banque Bear Stearns. Il participe à la fondation de la banque d'investissements Cogan, Berlind, Weill & Levitt (en) en 1960. Il en a été dirigeant entre 1965 et 1984, période pendant laquelle il a réalisé 15 acquisitions. Cogan, Berlind, Weill & Levitt a été racheté par American Express en 1981. Suite à des tensions avec James D. Robinson III (en), il se retire en 1985. En 1987 il rachète Gulf Insurance, et l'année suivante Primerica (en), en 1989 Drexel Burnham Lambert, et en 1992 27 % de Travelers Insurance (en), qui en 1998 annonce un accord avec Citicorp. En 2001, il est élu directeur de classe A de la Federal Reserve Bank of New York[3]. Il a dirigé Citigroup jusqu'en avril 2006.

En 2012, il s'est prononcé pour une séparation des banques de dépôt et les banques d'investissements aux États-Unis[4].

Philanthrope[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :