Sandro Magister

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sandro Magister (né en 1943 à Busto Arsizio[1], dans la province de Varèse, en Lombardie) est un journaliste italien, spécialiste des questions religieuses au sein de l'un des principaux journaux italiens, l'Espresso.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1967, il obtient une Licence de Théologie à Milan.

Marié et père de deux filles, Sandro Magister a travaillé depuis 40 ans sur les sujets de l'Église catholique romaine et la papauté. Il est considéré comme un des vaticanistes les plus anciens et les plus fiables[2]. Le magazine Foreign Policy relève qu'il s'est toujours montré "partisan d'une papauté musclée pratiquant la realpolitik dans les relations internationales"[3].

Il enseigne l'histoire religieuse contemporaine à l'université d'Urbino[3].

Depuis 2002, il anime un site internet (Chiesa, Église) consacré à l'actualité ecclésiale, et qui, depuis 2006 est traduit en quatre langues.

Livres[modifier | modifier le code]

Sandro Magister est également l'auteur de deux ouvrages :

  • La politique du Vatican et l’Italie, 1943-1978, publié à Rome en 1979,
  • L’Église extraparlementaire. Le triomphe de la chaire dans l’ère postdémocrate-chrétienne, publié à Naples en 2001[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Selon la biographie présentée sur le site Chiesa de l'Espresso online
  2. Sandro Magister, observateur aguerri du Vatican
  3. a et b (en), di Stacy Meichtry, The pope's prognosticator, Foreign Policy, janvier-février 2006, p. 86-87, accessible sur le site Chiesa.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]