Sandringham House

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sandringham House
Image illustrative de l'article Sandringham House
Période ou style Palais
Architecte Cornish Henley
Début construction 1771
Propriétaire actuel Famille royale britannique
Site web www.englishmonarchs.co.uk/sandringham house.html
Coordonnées 52° 49′ 47″ N 0° 30′ 50″ E / 52.829722, 0.51388952° 49′ 47″ Nord 0° 30′ 50″ Est / 52.829722, 0.513889  
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Nation constitutive Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Comté traditionnel d'Angleterre Norfolk
Commune Sandringham

Géolocalisation sur la carte : Norfolk

(Voir situation sur carte : Norfolk)
Sandringham House

Géolocalisation sur la carte : Angleterre

(Voir situation sur carte : Angleterre)
Sandringham House

Sandringham House est une résidence de la famille royale britannique, située près du village de Sandringham, Norfolk. Le palais est une demeure privée des Windsor et se trouve au nord-ouest d'un vaste domaine royal de 3 200 ha classé lui-même comme Area of Outstanding Natural Beauty.

Histoire et site actuel[modifier | modifier le code]

Le site est occupé depuis l'ère élisabéthaine, et en 1771, l'architecte Cornish Henley nettoya cet emplacement pour construire Sandringham Hall. Le manoir fut modifié au cours du XIXe siècle par Charles Spencer Cowper, beau-fils de Lord Palmerston, qui ajouta un porche élaboré ainsi qu'une véranda, conçus par l'architecte Samuel Sanders Teulon (en).

En 1862, le manoir fut acheté par la reine Victoria, à la demande du prince de Galles (futur Édouard VII) qui désirait l'utiliser comme résidence pour lui-même et sa nouvelle épouse Alexandra de Danemark. Cependant, en 1865, deux ans après s'y être installé, le prince, trouvant la taille du manoir insuffisante pour ses besoins, ordonna à Albert Jenkins Humbert (en) de le raser et de créer un bâtiment plus grand.

La maison de briques rouges qui vit le jour fut achevée à la fin de l'année 1870, elle reflétait un mélange de styles. Ce lieu contenait le hall d'entrée doté d'une galerie, il était utilisé par la famille royale lors de divertissements ou de rassemblements familiaux. Une nouvelle aile fut ajoutée plus tard à une extrémité de la maison, d'un style plus traditionnel, abritant une salle de bal. Elle était en avance sur son temps comme en témoignaient le gaz d'éclairage, la chasse d'eau, et une première forme de douche. Une partie de la maison fut détruite dans un incendie pendant les préparatifs du 50e anniversaire du Prince Albert Édouard en 1891, et reconstruite plus tard.

Les environs de Sandringham House, 1880

Sandringham House est la résidence privée de quatre générations issues de la famille royale britannique. Les principales caractéristiques du nouveau bâtiment étaient des baies vitrées qui contribuaient à éclaircir l'intérieur. Malgré la taille de Sandringham et la grandeur des pièces principales, les quartiers d'habitation étaient plutôt étroits.

Fils d'Édouard et d'Alexandra, le prince Albert Victor et le prince George, avaient par exemple des chambres de très petites dimensions. Les parcs étendus offraient cependant de l'espace pour la ménagerie de chevaux, de chiens, de chats et autres animaux de la reine Alexandra. L'atmosphère était très différente de celle qui régnait dans leur résidence habituelle, surtout lorsque leur père était présent. Les chenils procuraient un plaisir particulier aux enfants. En plus des écuries destinées aux chevaux royaux, un pigeonnier pour abriter des pigeons de course fut construit en 1886 pour les oiseaux que le roi Léopold II de Belgique avaient donnés au duc d'York, et un ou plusieurs autres datant de cette époque ont été maintenus. Depuis la mort d'Édouard VII, Sandringham est devenu un lieu de vacances populaire pour les membres successifs de la famille royale.

Depuis la mort du roi George VI en 1952 à Sandringham, la reine Élisabeth II a coutume de passer l'anniversaire de la mort de son père et de son propre avènement (en) dans ce palais, en privé, entourée de sa famille, et elle l'utilise comme base officielle jusqu'en février.

C'est un excellent endroit pour la chasse (en), il est d'ailleurs utilisé pour les parties de chasse royales. Telle était l'affection d'Édouard VII pour la chasse sur le domaine, il ordonnait que l'on réglât toutes les horloges avec une demi-heure d'avance sur le temps moyen de Greenwich afin d'augmenter la quantité de lumière le soir, ce qui permettait de chasser plus longtemps. Cette tradition de l'heure de Sandringham fut maintenue sur le domaine de 1901 jusqu'en 1936, période à laquelle le nouveau roi Édouard VIII montra qu'il était un “nouveau balai” en se débarrassant de cette coutume.

Avec le château de Balmoral, Sandringham House est l'une des propriétés privées de la famille royale britannique, mais pas du Crown Estate. Leur succession devint un problème en 1936, lors de l'abdication d'Édouard VIII. Faisant partie de l'héritage, Édouard hérita de son père, George V, les domaines ne revinrent pas automatiquement à son jeune frère George VI; le nouveau roi dut en conséquence lui racheter la résidence.

La reine Alexandra, ses fils, le prince Albert Victor, duc de Clarence et Avondale, et George V, ainsi que son petit-fils George VI sont tous morts à Sandringham. Le roi Olav V de Norvège, petit-fils du roi Édouard VII, est né à Sandringham.

Victoria, princesse royale, fille de la reine Victoria et mère de Guillaume II d'Allemagne, fit construire un manoir à Friedrichshof, près de Kronberg, ressemblant à celui de Sandringham.

Diana, princesse de Galles est née en 1961 et a grandi à Park House, juste à côté de Sandringham House, car les grands-parents maternels de Diana, les Fermoy, Maurice Roche, 4e baron Fermoy (en) et Ruth Roche, baronne Fermoy (en), ainsi que ses parents John Spencer; 8e Comte Spencer et L'honorable Frances Burke-Roche, ont loué Park House à la famille royale pendant des décennies. Après que le père de Diana eût changé son titre de Vicomte Althorp en Comte Spencer, la famille de Diana déménagea dans leur ancestrale Stately home (en) d'Althorp, vieille de 500 ans, située dans le Northamptonshire. Elle avait l'habitude de passer Noël avec la famille royale à Sandringham lorsqu'elle était encore mariée au Prince de Galles.

Autres bâtiments dans les parcs[modifier | modifier le code]

York Cottage.

York cottage[modifier | modifier le code]

Le domaine abrite également York Cottage (en), construit par Édouard VII peu de temps après son arrivée à Sandringham. York Cottage était aussi l'une des résidences favorites de George V.


Anmer Hall[modifier | modifier le code]

Anmer Hall (en) est une maison géorgienne, située dans le parc. À un moment donné, ce fut la maison de campagne du duc de Kent. Elle est désormais occupée par des particuliers. En janvier 2013, des journaux britanniques ont rapporté que la reine avait alloué Anmer Hall pour le duc et la duchesse de Cambridge.

Appleton House[modifier | modifier le code]

Lorsque le prince Carl, futur roi Haakon VII de Norvège, épousa la princesse Maud en juillet 1896, le prince et la princesse de Galles, parents de la mariée, leur offrirent Appleton House en cadeau de mariage. Ce présent était destiné à fournir au jeune couple un lieu pour les accueillir lorsqu'ils se rendraient en Angleterre. Le prince de Galles écrivit à son beau-frère danois, le prince héritier Frederik de Danemark, "j'ai donné à Maud et à Charles une petite maison, leur propre maison de campagne - située à environ un kilomètre d'ici - ils auront toujours un pied-à-terre quand ils viendront en Angleterre. Je sais qu'ils apprécieront beaucoup cela."

Quelques mois avant le mariage, le couple se rendit à Sandringham qui était tout près, afin de voir leur cadeau de mariage. "J'ai vu ma nouvelle maison. Elle est plutôt charmante", écrivit le prince Carl dans une lettre.

La reine Maud apprit à aimer la maison. En 1899, elle écrivit dans une lettre, "Notre petite maison est un véritable paradis, tout est semblable à un rêve: nous sommes ici enfin, c'est si beau et si lumineux, chacune des pièces est si propre et si fraîche." Leur fils, le futur roi Olav V de Norvège naquit le 3 juillet 1903 à Appleton House.

Appleton House s'élevait sur 2 étages ½ et était faite de briques. Il y avait quatre salons au rez-de-chaussée, idem au premier étage, ainsi que des pièces réservées aux domestiques, 20 au total. La maison avait une véranda et le chauffage central. La propriété était seule, entourée d'un parc boisé situé à Flitcham (en), à côté de Sandringham. Le caractère ouvert et onduleux du paysage environnant inspirait des activités de plein air, à cheval ou à vélo. Il était aussi plein de bonnes idées pour la Reine Maud, photographe amateur acharnée.

Autour de la maison, le prince de Galles avait aménagé un jardin, conçu en conformité avec les goûts de l'époque. Ici, se trouvaient des lits de roses et rhododendrons de forme ronde, ovale, triangulaire et carré. Il y avait de vastes pelouses et de hautes haies d'ifs et de buis, séparées par des allées. La reine Maud aimait se promener le long de ces allées. "Ses albums contiennent de nombreuses photos qui la montrent se promenant seule le long de ces allées - vêtue d'une longue robe blanche, tenant son ombrelle très haute au-dessus de la tête."

En 1938, deux jours après l'enterrement de la reine Maud, son mari, le roi Haakon écrivit au roi George VI et l'informa que le moment était venu de rendre Appleton House à la famille royale britannique. La reine avait eu la propriété aussi longtemps qu'elle avait voulu, conformément à ce que le prince de Galles avait dit, lorsqu'elle avait reçu cette propriété en cadeau en 1896.

La maison resta inutilisée pendant de nombreuses années. Ses derniers habitants connus furent le roi George VI et la reine Élisabeth, qui y vécurent pendant une visite dans le Norfolk au cours de la seconde guerre mondiale (1939-1945). Un article de journal datant de 1968 et ayant pour titre "la maison vide de la reine" rapporta qu'une importante structure pour les raids anti-aériens avait été construite autour de la propriété au cours de la seconde guerre mondiale et que cela était peu attrayant et coûteux à éliminer.

Comme il aurait été coûteux de restaurer la propriété pour qu'elle devînt habitable, Appleton House fut démolie en 1984.

Accès au public[modifier | modifier le code]

La maison fut ouverte pour la première fois au public en 1977, et un musée, avec des expositions sur la vie royale et sur l'histoire de la propriété, est également ouvert au public. Sur environ 600 acres (240 ha), se trouve un parc ou un jardin, lui aussi ouvert au public.

Incidents[modifier | modifier le code]

En Janvier 2012, un corps a été retrouvé dans le parc de Sandringham. Il a plus tard été identifié comme étant celui d'Alisa Dmitrijeva, une lettone de 17 ans qui vivait à Wisbech et qui avait été vue pour la dernière fois le 31 août 2011 à King's Lynn.

Source[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :