Sanche Ier de Navarre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sanche Ier.
Sanche Ier de Pampelune
Titre
Roi de Pampelune
90510 ou 11 décembre 925
Prédécesseur Fortun
Successeur Jimeno Garcés et Garcia II
Biographie
Titre complet Roi de Pampelune
Dynastie Jiménez
Date de naissance vers 865
Lieu de naissance Sangüesa
Date de décès 10 ou 11 décembre 925
Lieu de décès Resa
Père Garcia Jiménez
Mère Dadildis de Pallars
Conjoint Urraca d'Aragon
Toda de Pampelune
Enfant(s) Nunilo de Pampelune
Urraca de Pampelune
Oneca de Pampelune
Sancha de Pampelune
Garcia II Red crown.png
Velasqueta de Pampelune
Orbita de Pampelune
Rois de Pampelune

Sancho Garcés, en français Sanche Ier de Pampelune, est né vers 865 à Sangüesa[1] et mort le 10 ou 11 décembre 925 à Resa, dans la haute vallée de l'Èbre, est le fils de Garcia Jiménez et de sa seconde épouse, Dadildis de Pallars. Il renversa le dernier roi de Pampelune de la dynastie Iñiguez, Fortún Garcés, et régna sur la royaume de Pampelune de 905 à sa mort, fondant la dynastie royale des Jiménez.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Sanche est le fils de Garcia Jiménez d'Aragon et de sa seconde épouse, Dadildis de Pallars. Il obtient, vers 870, le gouvernement de la vallée d'Onsella. Ambitieux, il commence rapidement à intervenir dans les territoires voisins.

Règne[modifier | modifier le code]

En 905, avec l'aide du roi des Asturies, Alphonse III, et de son oncle le comte de Pallars, Raymond Ier, il détrône son parent Fortun de Pampelune et devient roi de Pampelune.

Dès 907 il bat les Arabes devant Pampelune. Sanche Ier consolide ensuite son royaume. L'émir qui s'est proclamé Calife en 920 défait les chrétiens la même année au Valdejunquera. Sanche Ier prend sa revanche à la Rioja en 921 il s'empare de l'Aragon et étend son royaume en 923 jusqu'à l'Ebre et à l'est de Logroño il contrôle Viguera au-delà de l'Ebre où il crée un petit état frontalier qu'il confie à son fils Ramire. Il crée également le en 924 monastère de frontière de Saint-Martin de Albelda qui devient un centre de colonisation et un foyer culturel.La Navarre dispose en outre désormais en outre de deux évêchés Pampelune et depuis le IXe siècle Najera dans le bassin de l'Ebre d'où les rois gouvernent[2].

Abd al-Rahman III tente sans succès en 924 de mener une expédition dans les plaines de l'Estrella mais il ravage Pampelune.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Sanche Ier épouse en première noces Urraca d'Aragon.

Il épouse en secondes noces Toda de Pampelune, fille d'Aznar Sánchez de Pampelune et de sa cousine Oneca Fortúnez de Pampelune (fille du roi de Pampelune Fortún Garcés et tante du calife de Cordoue Abd al-Rahman III). De cette union naissent :

Sanche Ier a également une fille naturelle prénommée Lupa qui épouse Daton II, comte de Bigorre, et est la mère de Raymond Dat de Bigorre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Gonzalo Martínez Diez, Sancho III el Mayor Rey de Pamplona, Rex Ibericus, Marcial Pons Historia, Madrid, 2007, p. 26-29.
  2. Béatrice Leroy Histoire du Pays basque éditions Jean-Paul Gisserot 2005 p. 19-20.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Précédé par Sanche Ier de Navarre Suivi par
Fortún Garcés
Roi de Pampelune
(905-925)
Jimeno Garcés