Sanandaj

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sanandaj
(fa) سنندج
Vue de Sanandaj
Vue de Sanandaj
Administration
Pays Drapeau de l'Iran Iran
Province Kordestan
Indicatif téléphonique international +(98)
Démographie
Population 850 000 hab. (2008)
Géographie
Coordonnées 35° 18′ N 47° 01′ E / 35.3, 47.0235° 18′ Nord 47° 01′ Est / 35.3, 47.02  
Altitude 1 480 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Iran

Voir la carte administrative d'Iran
City locator 15.svg
Sanandaj

Géolocalisation sur la carte : Iran

Voir la carte topographique d'Iran
City locator 15.svg
Sanandaj
Sources
Index Mundi

Sanandaj ou Senna (en kurde : Sine ; en persan : سنندج) est la capitale de la province iranienne du Kurdistan.

Située dans la partie occidentale de l'Iran, à la frontière de l'Irak, la ville de Sanandaj est à 512 km de Téhéran, à 1 480 m au-dessus du niveau de la mer.

La population de Sanandaj est principalement kurde, mais la ville accueille aussi des minorités arménienne et juive.

En 2011, Sanandaj est classée troisième ville présentant l'air le plus pollué au monde par l'OMS[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom "Sanandaj" est la forme arabe de "Sena Dej" ("Sine Dij" en langue kurde), qui signifie "le citadelle de Sena". La ville est aujourd'hui communément appelée "Sinne" ou "Senna" en kurde.

Bien que des traces archéologiques attestent de premiers peuplements par les Aryens plusieurs milliers d'années avant notre ère, Sanandaj est une ville plutôt récente, construite il y a moins de 400 ans.

Après la conquête musulmane en 642, la majorité des habitants embrassèrent l'islam sunnite, principale religion de la zone aujourd'hui.

Soleiman Khân Ardalan, gouverneur, fit construire la citadelle de Senna (dont le nom Senna Dej) sous le règne du Chah Séfi Ier d'Iran (1629-1642). Sanandaj fut sous le contrôle de la famille Ardalan pendant quatre siècles. Durant la guerre entre l'Iran et les Ottomans, pendant la période séfévide, cette famille fut parfois l'alliée de l'Iran, et parfois des Ottomans.

En 1733, Muhammad Karim Khân détruisit Sanandaj. Après une période de troubles, Khosrow Khân Ardalan prit le pouvoir. De 1799 à 1824, Aman-Allah Khân, son fils, lui succéda et travailla dans une certaine mesure à améliorer la ville. Il est le dernier dirigeant important de la dynastie Ardalan.

La ville fut choisie plus tard, pour devenir la capitale de la province du Kurdistan, et est aujourd'hui une des principales villes de l'Ouest iranien.

Climat[modifier | modifier le code]

Sanandaj a un climat agréable au printemps et en été. Les moyennes saisonnières sont les suivants : 15,2°C au printemps, 25,2°C en été, 10,4°C en automne et 1,6°C en hiver.

Attractions[modifier | modifier le code]

Le principal monument de Sanandaj est une forteresse datant de la période abbasside[2]. Sanandaj était très prospère pendant la période séfévide, mais fut complètement détruite par Muhammad Karim Khân.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Article du Time[1]
  2. [2]

Voir aussi[modifier | modifier le code]