Sana Khyadali

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sana Youssef Mhaydali (14 août 1968 - 9 avril 1985) (ﺳﻨﺎﺀ ﻣﺤﻴﺪﻟﻲ) est la première femme à faire un attentat-suicide le 9 avril 1985.

En pleine guerre civile libanaise, et suite à l'invasion du Liban de 1982, les trois partis de l'alliance des partis laïques, le parti Baas, mais surtout le parti communiste libanais et le parti nationaliste social syrien, vont multiplier les attentat-suicides contre Tsahal. Le 9 avril 1985, Sana Khyadali, jeune membre du parti nationaliste syrien depuis 1984, s'explose et tue deux israéliens occupés à lui faire du charme, sur la route vers Jezzine dans une Peugeot 504 avec 200 kilogrammes de trinitrotoluène (TNT).

Corps de Sana[modifier | modifier le code]

L'État hébreux n'a rendu le cadavre de Sana qu'en juillet 2008 à la suite de négociations avec le Hezbollah.