San Juan Chamula

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
San Juan Chamula
Administration
Pays Drapeau du Mexique Mexique
État État du Chiapas
Fuseau horaire UTC -6
Indicatif (+52) 967
Démographie
Population 55 665 hab.[1] (2005)
Densité 679 hab./km2
Géographie
Coordonnées 16° 47′ 00″ N 92° 41′ 00″ O / 16.78333, -92.68333316° 47′ 00″ Nord 92° 41′ 00″ Ouest / 16.78333, -92.683333  
Altitude 2 260 m
Superficie 8 200 ha = 82 km2 [2]
Divers
Fondation 1528
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Mexique

Voir la carte administrative du Mexique
City locator 14.svg
San Juan Chamula

Géolocalisation sur la carte : Mexique

Voir la carte topographique du Mexique
City locator 14.svg
San Juan Chamula

San Juan Chamula est une commune du Chiapas, située à 10 km de San Cristóbal de las Casas et à douze km de San Andrés Larráinzar au Mexique. Cette municipalité est habitée par un grand nombre de tzotzils.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Les sources ne s'accordent pas toutes sur la signification et l'origine du nom. Mais une des principales théorie est que Chamula vient du náhuatl chamolli qui signifierait « là où abondent les aras ». Une autre théorie, reprise par le gouvernement mexicain[3] donnerait comme signification « l'endroit où l'eau est épaisse comme la boue ».

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville est située à 2 260 mètres au-dessus du niveau de la mer, et seulement 20 % des terrains de la commune sont plats, le reste étant montagneux. Près de Chamula passent les fleuves Yultonil et Chamula.

Le climat est tempéré et humide, avec une température moyenne annuelle de 13,7 °C, les précipitations annuelles y étant de 1 024 mm, les pluies étant les plus fréquentes en été.

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant l'arrivée des Espagnols, Chamula était un important centre de population tzotzil. La commune a été conquise et anéantie par le capitaine Luis Marín en 1524. Le 7 juillet 1837 le département du Chiapas est divisé en cinq districts, Chamula étant rattaché à celui de San Cristobal de las casas[3]. En 1869, le soulèvement indigène connu sous le nom de guerre des castes fut dirigé par le Chamula Pedro Díaz Cuscat. Un décret postérieur à la rébellion, signé par le gouverneur Pantaleón Domínguez, condamne les chamulas au travail forcé dans les grandes propriétés. En 1912, une nouvelle rébellion éclate, menée par Jacinto Pérez Pajarito Le 4 juillet 1925, par décret du général Carlos A. Vidal, Chamula devint ville.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Instituto Nacional de Estadística y Geografía (INEGI), Principales resultados por localidad 2005 (ITER)
  2. (es) Enciclopedia de los Municipios de México
  3. a et b http://www.e-local.gob.mx/work/templates/enciclo/EMM07chiapas/index.html

Lien externe[modifier | modifier le code]